Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Attitude face au risque et choix d’assurance : théorie et expériences

DITZLER, Cédric (2005) Attitude face au risque et choix d’assurance : théorie et expériences. Thèses de doctorat, Université Louis Pasteur.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
5290 Kb

Résumé

Le travail de thèse consiste à tester plusieurs théories de décision dans le risque à partir des prédictions de deux modèles d’assurance simplifiés : un modèle de choix de contrat d’assurance à couverture fixée et un modèle de choix de couverture d’assurance à contrat donné. Notre cadre d’analyse permet ainsi de discuter de la validité empirique de deux théorèmes centraux de l’économie de l’assurance : le théorème d’Arrow et le théorème de Mossin. La confrontation des théories de décision entre elles s’effectue 1) par l’étude de la correspondance entre l’attitude face au risque qui est déterminée par la méthode d’élicitation des Tradeoff (Deneffe et Wakker (1996)) et les choix d’assurance et 2) en fonction des choix d’assurance selon une approche déterministe et une approche stochastique qui tient compte des erreurs commises par les sujets. Nous montrons qu’il est difficile d’inférer des choix d’assurance à partir des résultats d’élicitation des préférences en raison d’une grande instabilité des déterminants de la prise de risque entre deux phases d’élicitation successives. D’autre part, nos données expérimentales ne permettent pas de vérifier les prédictions des théorèmes d’Arrow et de Mossin. Ces résultats soulignent donc les limites du pouvoir descriptif du modèle d’espérance par rapport aux modèles alternatifs comme le modèle dual de Yaari (1987) ou le modèle des perspectives à dépendance du rang de Tversky et Kahneman (1992). Cependant, même si les modèles alternatifs parviennent à expliquer davantage de comportements d’assurance dans nos expériences, l’analyse stochastique montre tout de même que le modèle d’espérance d’utilité est moins sensible aux modifications effectuées sur les variables de traitement comme le format de présentation des questions ou les incitations monétaires qui influencent considérablement la prise de risque chez les individus. The work of the thesis consists in testing several theories of decision under risk starting from the predictions of two simplified insurance models: a model of choice of insurance contract for a given coverage and a model of choice of insurance coverage for a given insurance scheme. Our framework makes it possible to discuss the empirical validity of two central theorems of the economy of insurance: the theorem of Arrow and the theorem of Mossin. The confrontation of the theories of decision is carried out 1) by the study of the correspondence between attitudes to risk which are determined by the Tradeoff elicitation method (Deneffe and Wakker (1996)) and the insurance choices and 2) according to the insurance choices using a deterministic approach and a stochastic one which takes into account the errors made by the subjects. We show that it is difficult to infer insurance choices from the elicitation results because of a great instability of the attitude to risk between two successive elicitation phases of preferences. In addition, our experimental data do not support the predictions of the Arrow and Mossin theorems. These results show the low descriptive validity of the expected utility theory compared to other alternative theories like the dual theory of Yaari (1987) or the cumulative prospect theory of Tversky and Kahneman (1992).However, even if the alternative models manage to explain more insurance behaviours in our experiments, the stochastic analysis shows all the same that the expected utility theory is less sensitive to the modifications carried out on the variables of treatment like the format of presentation of the questions or the monetary incentives which influence considerably the subjects’ attitudes to risk.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Mots-clés libres:théorie de la décision, économie du risque et de l’assurance, méthodes d’élicitation des préférences, économie expérimentale, effet de contexte, incitations monétaires decision theory, risk and insurance economics, preference elicitation methods, experimental economics, framing effect, monetary incentives
Sujets:CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 000 Informatique, information, généralités > 003 Les systèmes > 003.5 Théorie de la communication et de la commande
Classification Thèses Unistra > Sciences, technologies > Informatique, information, généralités > 003 Les systèmes > 003.5 Théorie de la communication et de la commande

UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-10 Economie, gestion, management, marketing
UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-24 Banques, assurances, bourse
Code ID:1065
Déposé le :29 Mai 2006

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement