Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Production électrofaible du quark top au Run II de l'expérience DØ

CLÉMENT, Benoit (2006) Production électrofaible du quark top au Run II de l'expérience DØ. Thèses de doctorat, Université Louis Pasteur.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
11204 Kb

Résumé

Le travail présenté dans cette thèse porte sur l'étude de la production électrofaible du quark top dans les collisions proton-antiproton à √s=1.96 TeV. Ce mode de production du quark top n'a jamais été observé. Les données analysées ont été collectées au cours du Run II de l'expérience DØ auprès du collisionneur Tevatron du Fermilab et représentent une luminosité intégrée d'environ 370 pb-1. La désintégration du quark top dans le Modèle Standard produit systématiquement un quark beau de grande impulsion. L'identification des jets issus de l'hadronisation d'un quark beau joue ainsi un rôle central dans l'analyse. L'important temps de vol des hadrons beaux qui se traduit par des particules chargées de grand paramètre d'impact relativement au vertex primaire de la collision. Les paramètres d'impact des traces associées à un jet sont convertis en une probabilité pour le jet de provenir du vertex primaire. Cet algorithme atteint une efficacité d'étiquetage des jets beaux de 45% pour environ un taux da mauvaise identification de 0.5%. Au Tevatron, la production électrofaible du quark top est dominée par deux processus (voies s et t), avec des états finals légèrement différents. La signature recherchée consiste en 2 à 4 jets, dont au moins un jet de quark beau, un lepton chargé (électron ou muon) et de l'énergie manquante provenant d'un neutrino. Cet état final est dominé par les deux principaux bruits de fond : la production associée d'un boson W et de jets et la production d'une paire de quarks top. Une analyse multivariable est mise en oeuvre pour séparer le signal de ces fonds. La sensibilité de l'analyse ne permet pas encore la mise en évidence du signal et des limites supérieures à 95% de niveau de confiance sur les sections efficaces de production de 5 pb (voie s) et 4.3 pb (voie t) ont été déterminées.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Mots-clés libres:Tevatron, Dzero, Modèle Standard, quark beau, étiquetage, quark top, électrofaible, analyse multivariable
Sujets:UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-12 Energie, génie climatique et énergétique
UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-20 Physique, chimie, matériaux
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 530 Physique > 539 Physique moderne > 539.7 Physique atomique et nucléaire
Classification Thèses Unistra > Sciences, technologies > Sciences de la nature et mathématiques > 530 Physique > 539 Physique moderne > 539.7 Physique atomique et nucléaire
Code ID:1103
Déposé le :23 Août 2006

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement