Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Etude de l’induction de ΔFosB dans la moelle épinière lors d’une stimulation nociceptive de type inflammatoire et de ses relations avec nNOS

LUIS DELGADO, Oliva Erendira (2006) Etude de l’induction de ΔFosB dans la moelle épinière lors d’une stimulation nociceptive de type inflammatoire et de ses relations avec nNOS. Thèses de doctorat, Université Louis Pasteur.

Plein texte disponible en tant que :

HTML
2 Kb
PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
6667 Kb

Résumé

La douleur inflammatoire est souvent étudiée en injectant par voie sous-cutanée des agents tels que la carragénine dans la voûte plantaire des rats. Alors que la plupart des travaux utilisant la carragénine sont consacrés à la phase aiguë, nous nous sommes intéressés à la phase tardive de cette douleur soutenue. L’œdème de la patte et l’activité de la myélopéroxydase, révélatrice de l’invasion des neutrophiles, sont utilisés comme marqueurs de l’inflammation. Ils montrent que celle-ci atteint un maximum 6 h après l’injection et persiste pendant au moins 3 jours. L’hyperalgie mécanique est étudiée avec un nouveau modèle de pince calibrée dont le fonctionnement est préalablement validé. Celle-ci s’installe dès les premières heures et persiste pendant 7 jours. Les phénomènes de plasticité neuronale contribuent vraisemblablement à entretenir la douleur soutenue. Cette hypothèse nous a conduit à rechercher l’expression du facteur de transcription ∆FosB dans la moelle épinière en raison de sa capacité d’accumulation à long terme. L’expression de ∆FosB est révélée en utilisant deux anticorps dont l’un est dirigé contre les deux facteurs ∆FosB et FosB (anticorps anti-FosB/ΔFosB) et l’autre exclusivement contre FosB (anticorps anti-FosB). Le marquage obtenu avec l’anticorps anti-FosB/∆FosB persiste pendant 7 jours tandis que le marquage obtenu avec l’anticorps anti-FosB disparaît après 24 h. L’anticorps anti FosB/ΔFosB révèle donc l’expression de ∆FosB après cette durée. Le décours temporel de l’expression de ∆FosB suggère que ce facteur intervient sur la plasticité neuronale dans la moelle épinière lors d’une douleur soutenue. Il peut donc être utilisé comme marqueur de cette douleur soutenue. Le double marquage ∆FosB/nNOS montre que la co-localisation des deux anticorps est fréquente dans les cellules marquées par ∆FosB. Ces expériences suggèrent que l’activité de nNOS contribue à l’expression de ∆FosB. L’ensemble de ces résultats suggère donc que la douleur inflammatoire persiste pendant plusieurs jours par suite de l’activation de l’expression de gènes dépendant du facteur de transcription ∆FosB, l’expression de ce facteur de transcription dépendant elle-même du NO libéré par des neurones exprimant nNOS.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Mots-clés libres:carragénine ; ΔFosB ; douleur ; FosB ; immunohistologie ; inflammation ; moelle épinière ; nNOS ; nociception ; pince calibrée ; plasticité neuronale
Sujets:UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-5 Santé, industrie du médicament, cosmétique
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 600 Technologie (sciences appliquées) > 610 Médecine et santé > 612 Physiologie humaine > 612.8 Neurophysiologie et physiologie sensorielle
Classification Thèses Unistra > Santé > Médecine et odontologie > 610 Médecine et santé > 612 Physiologie humaine > 612.8 Neurophysiologie et physiologie sensorielle

UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-16 Sciences de la vie et de la santé, psychologie
Code ID:1111
Déposé le :23 Août 2006

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement