Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Rôle des adhésines de Streptococcus mutans dans l’inflammation pulpaire et péridentaire

ENGELS-DEUTSCH, Marc (2006) Rôle des adhésines de Streptococcus mutans dans l’inflammation pulpaire et péridentaire. Thèses de doctorat, Université Louis Pasteur.

Plein texte disponible en tant que :

HTML - Utilisateurs enregistrés uniquement
2 Kb
PDF - Utilisateurs enregistrés uniquement - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
4834 Kb

Résumé

S. mutans est la principale bactérie responsable de l’initiation puis du développement des caries. Du site de colonisation dentaire, S. mutans est capable par bactériémie, de coloniser des organes à distance. Parmi les molécules de surface streptococciques, la protéine I/II, les polysaccharides de sérotype de rhamnose-glucose (RGPs) et les acides lipoteichoïques (LTAs) ont été identifiés comme des adhésines responsables de la colonisation puis de l’envahissement des tissus dentaires et comme des modulines responsables de différentes réactions cellulaires après fixation à leurs récepteurs spécifiques. Au cours de ce travail, nous nous sommes intéressés aux rôles fonctionnels que pourraient jouer ces principales molécules de surface de S. mutans dans l’inflammation pulpaire et péridentaire puis nous avons étudié leur impact sur l’éventuelle synthèse de cytokines par les cellules dentaires. Nous avons montré que la capacité d’adhésion de S. mutans aux cellules monocytaires et fibroblastiques dentaires est surtout liée à la protéine I/II ainsi qu’aux RGPs. La fixation spécifique résiduelle serait due à d’autres adhésines comme les LTAs qui se fixent nettement moins. Nous avons également montré que les cellules dentaires et péridentaires synthétisent des cytokines pro-inflammatoires principalement sous l’action de la protéine I/II et des RGPs, les LTAs étant des modulines plus faibles. Les cellules fibroblastiques pulpaires et ligamentaires ainsi que les odontoblastes participent à la réponse inflammatoire et synthétisent de l’IL-6, de l’IL-8 mais très peu d’IL-10. La réaction immunitaire non spécifique pulpaire et ligamentaire face à l’agression streptococcique est de type Th1, c'est-à-dire à médiation cellulaire. Nous avons également observé que l’internalisation d’une bactérie ou d’une moduline purifiée n’est pas nécessaire au déclenchement de la synthèse de cytokines. L’internalisation de streptocoques oraux dans des cellules endothéliales humaines est de découverte récente. Nous n’avons pas observé ce processus au niveau des fibroblastes pulpaires et ligamentaires avec S. mutans. Nous avons confirmé que le CD14 ainsi que l’intégrine α5β1, présents à la surface des fibroblastes, sont respectivement les récepteurs des RGPs et de la protéine I/II. La fixation de ces adhésines sur leurs récepteurs induit la synthèse de cytokines pro-inflammatoires. Les résultats concernant l’étude de la fixation de la protéine I/II à l’intégrine α5β1 montrent que la région A de la protéine streptococcique est majoritairement concernée. Cette liaison implique les sous-unités α et β mais pas les composés glycosylés de l’intégrine. La fixation du peptide RGD, classiquement reconnu par l’intégrine α5β1 sur des protéines de la matrice extra-cellulaire, n’interfère pas au niveau de la liaison protéine I/II-intégrine α5β1. Nous avons également observé une surexpression des intégrines au niveau des fibroblastes dentaires activés par la protéine I/II. Ce mécanisme peut être un élément de modulation de la réponse inflammatoire par les intégrines. En parallèle, de l’étude des voies de signalisation conduisant à la synthèse de cytokines suite à la fixation des composés streptococciques aux récepteurs de l’hôte, nous pourrons élaborer des inhibiteurs spécifiques des molécules de surface de S. mutans. Ces inhibiteurs viendraient compléter notre arsenal thérapeutique odontologique afin de bloquer localement le processus inflammatoire pulpaire et péridentaire.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Informations complémentaires:Utilisateurs enregistrés uniquement. Pour tout renseignement, s'adresser au Service des thèses du SCD de Strasbourg
Sujets:UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-5 Santé, industrie du médicament, cosmétique
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 600 Technologie (sciences appliquées) > 610 Médecine et santé > 617 Chirurgie et sujets connexes > 617.6 Dentisterie. Stomatologie. Orthodontie
Classification Thèses Unistra > Santé > Médecine et odontologie > 610 Médecine et santé > 617 Chirurgie et sujets connexes > 617.6 Dentisterie. Stomatologie. Orthodontie

UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-16 Sciences de la vie et de la santé, psychologie
Code ID:1144
Déposé le :26 Septembre 2006

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement