Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Production de virus pseudotypes VSV/VHC, étude de la fusion du VHC avec les cellules hôtes

CODRAN, Audrey (2003) Production de virus pseudotypes VSV/VHC, étude de la fusion du VHC avec les cellules hôtes. Thèses de doctorat, Université Louis Pasteur.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
6734 Kb

Résumé

En raison de l'absence de système de culture cellulaire capable de propager efficacement le virus de l'hépatite C, peu de données sont disponibles concernant les phases précoces de l'infection. Afin d'étudier la fusion et la pénétration du VHC dans la cellule hôte, nous avons choisi de fabriquer des virus pseudotypes VSV/VHC destinés à mimer l'enveloppe du VHC dans les phases précoces de l'infection. Dans un premier temps, les glycoprotéines d'enveloppe du VHC (E1 et E2) sont modifiées pour être localisées à la membrane plasmique, site de bourgeonnement du VSV. Pour cela, les ectodomaines de E1 (jusqu'à l'acide aminé 311) et de E2 (jusqu'à l'acide aminé 661) sont fusionnés aux domaines transmembranaire et cytoplasmique de la glycoprotéine G du VSV. La protéine de fusion E1-TmG est également fusionnée à l'EGFP afin de faciliter sa détection. Les protéines de fusion EGFP-E1-TmG et E2-TmG sont produites dans la cellule grâce à deux adénovirus recombinants non réplicatifs. Pour produire les virus pseudotypes, les cellules sont tout d'abord infectées par ces deux adénovirus recombinants à 37 °C, puis par le VSVtsO45 à 40,5 °C, température à laquelle la glycoprotéine G mutée du VSV est retenue au niveau du réticulum endoplasmique. Les particules ainsi produites sont constituées d'une enveloppe contenant les glycoprotéines E1 et E2 modifiées et leur génome est celui du VSVtsO45. Par conséquent, l'infection de cellules par les pseudotypes à 33 °C (température permissive de la mutation thermosensible) permet la production de VSVtsO45. Dans un deuxième temps, nous nous intéressons aux mécanismes utilisés par le VHC pour pénétrer dans la cellule. Nous avons ainsi pu déterminer que la fusion des membranes virale et cellulaire se déroulait à pH acide et qu'elle avait lieu dans l'endosome. Finalement, nos résultats indiquent que les pseudotypes pénètreraient dans la cellule majoritairement par endocytose clathrine-dépendante

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Sujets:CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 572 Biochimie > 572.8 Génétique biochimique
Classification Thèses Unistra > Santé > Sciences de la vie, biologie, biochimie > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 572 Biochimie > 572.8 Génétique biochimique

UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-5 Santé, industrie du médicament, cosmétique
UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-16 Sciences de la vie et de la santé, psychologie
Code ID:1180
Déposé le :22 Novembre 2006

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement