Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Interaction des corégulateurs transcriptionnels et des récepteurs nucléaires: effets sur la transcription et rôle des ligands

HIRSCH, Oliver (2007) Interaction des corégulateurs transcriptionnels et des récepteurs nucléaires: effets sur la transcription et rôle des ligands. Thèses de doctorat, Université Louis Pasteur.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Utilisateurs enregistrés uniquement - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
3837 Kb

Résumé

La superfamille des récepteurs nucléaires, un groupe de facteurs de transcription, exercent une large variété de fonctions importantes au cours du développement et tout au long de la vie. Après liaison de leur ligand, plusieurs récepteurs nucléaires influencent la prolifération, la différenciation et l’apoptose de différents types de cellules en régulant l’expression de gènes cibles. Des protéines corégulatrices jouent un rôle important en facilitant les actions de transactivation et de transrepression médiées par les récepteurs nucléaires. Dautre part, le ligand lié à certains récepteurs nucléaires peut déterminer si la transcription des gènes est positivement ou négativement régulée. Le travail présenté ici aborde différents aspects de ces interactions. Dans un premier temps, l’objectif était de déterminer les mécanismes par lesquels les deux récepteurs des corticostéroïdes, le récepteur aux glucorticoïdes et le récepteur aux minéralocorticoïdes, exercent des effets opposés dans le cerveau. Il est démontré que le récepteur aux glucocorticoïdes influence négativement l’expression de BRG1, la sous-unité catalytique du complexe SWI/SNF de remodelage de la chromatine dépendant de l’ATP. De plus, il est montré que les récepteurs aux glucocorticoïdes et aux minéralocorticoïdes recrutent différents corégulateurs. La seconde partie de ce travail visait à élucider les mécanismes déterminant le phénomène de désubordination du récepteur X aux rétinoïdes (RXR). Les résultats présentés démontrent l’existence d’un lien entre les voies de signalisation controlées par la protéine kinase A d’une part et par les récepteurs de l’acide rétinoïque (RAR) et RXR d’autre part, voie dans laquelle RXR est en principe silencieux transcriptionnellement lorsqu’il forme un hétérodimère avec son partenaire RAR, mécanisme nommé subordination de RXR à RAR. La désubordination de RXR observée permet l’expression de gènes par l’intermédiaire de RXR dans le contexte de l’hétérodimère RXR-RAR, cependant ce mécanisme n’est pas encore totalement élucidé. D’autres études dans cette thématique ont démontré la possibilité de créer des ligands spécifiques de RXR avec des activités prédifinies en introduisant de légères modifications structurales à un agoniste de RXR, ce qui ouvre la voie pour la génération de molécules présentant un potentiel thérapeutique.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Informations complémentaires:Utilisateurs enregistrés uniquement. Pour tout renseignement, s'adresser au Service des thèses du SCD de Strasbourg
Mots-clés libres:GR, BRG1, RXR subordination, PKA, signalling crosstalk
Sujets:CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 572 Biochimie > 572.8 Génétique biochimique
Classification Thèses Unistra > Santé > Sciences de la vie, biologie, biochimie > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 572 Biochimie > 572.8 Génétique biochimique

UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-5 Santé, industrie du médicament, cosmétique
UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-16 Sciences de la vie et de la santé, psychologie
Code ID:1270
Déposé le :16 Mars 2007

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement