Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Innovation, perception and regions: Are perceptions of the environment related to firms' innovation behaviours?: the cases of Alsace and Baden

ZENKER, Andrea (2007) Innovation, perception and regions: Are perceptions of the environment related to firms' innovation behaviours?: the cases of Alsace and Baden. Thèses de doctorat, Université Louis Pasteur.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
2339 Kb

Résumé

Le processus d'innovation au sein d'une firme est influencé par les facteurs internes de la firme ainsi que par des facteurs externes, ces derniers résultant de l'impact de l'environnement territorial. La question centrale du travail de thèse est d'analyser comment la région, plus précisément l'ensemble des acteurs et des activités constituant l'environnement de la firme, est perçue par les firmes qui y sont situées, et si ces perceptions sont liées aux phénomènes d'innovation. Ce sujet est analysé dans deux régions voisines, mais appartenant à des contextes nationaux différents: l'Alsace et le pays de Bade. Dans le cadre d'une première partie, les conceptions de l'innovation et de l'influence régionale sont passées en revue. En particulier, l'analyse se concentre sur les approches soulignant le lien entre innovation, territoire et proximité. A l'heure actuelle, la vision interactive du processus de l'innovation – référant notamment au chain-linked model of innovation développé par Kline et Rosenberg (1986) - est largement acceptée. D'une façon générale, l'approche par les systèmes régionaux d'innovation souligne le caractère interactif et systémique des processus d'innovation en mettant l'accent sur la dimension sociale, la proximité des acteurs ainsi que sur l'importance des flux de connaissances. Cette approche est enracinée dans les conceptions évolutionnistes et l'hypothèse de rationalité limitée (bounded rationality) des acteurs économiques qui agissent dans des contextes déterminés par incertitude. La géographie économique et l'économie régionale s'attachent à explorer les liens en-tre territoire et développement. L'innovation joue un rôle crucial pour les régions qui réussissent à s'établir et à prospérer dans un contexte de compétition globale. Les districts industriels et les milieux innovateurs ont valeur d'exemple. Tandis que les districts mettent en avant la production spécialisée et flexible et des coopérations verticales souvent dans les secteurs artisanaux, les milieux se concentrent sur l'analyse des pro-cessus "d'apprentissage interactif" (interactive learning), et des conditions préalables à l'innovation. L'approche par les "régions apprenantes" (learning regions) place les processus d'apprentissage et de créativité ainsi qu'une atmosphère favorable à la création et à la diffusion d'idées au centre de la réflexion. Finalement, l'hypothèse de "retom-bées de connaissances" (spillover) à proximité des lieux de génération de connaissance semble se confirmer notamment dans les phases initiales de création technologique et dans les industries fortement basées sur la science. L'approche par les perceptions ajoute une dimension subjective et individuelle à l'ana-lyse de l'innovation et des territoires. D'un point de vue psychologique, la perception peut être définie comme une réaction suivant un stimulus provenant de l'environne-ment. L'exploitation des informations extérieures génère une représentation subjective de l'environnement. Les contributions sociologiques partent de l'hypothèse que chaque individu "construit" sa réalité, qui résulte de processus cognitifs fondés sur les perceptions. Important sont des relations avec l'environnement. Dans cette logique, le milieu ou l'environnement ne peut pas exercer une influence directe sur les processus internes d'un système – un individu ou une firme - mais stimuler (trigger) l'évolution des composants du système. La géographie de la perception souligne les aspects cognitifs et les interactions entre l'individu et le contexte social (qui forme le cadre mental du processus de perception) dans le contexte territorial. L'analyse empirique s'efforce de retracer l'évolution des perceptions de l'environne-ment régional à l'égard de l'innovation par les dirigeants d'entreprise et des responsables en charge de la recherche et développement. L'analyse a pour objectif de déterminer l'existence de structures de perceptions par les firmes dans des contextes régionaux différents. En outre, le travail analyse les liens potentiels entre perceptions et comportements innovateurs des firmes. A l'issue d'une présentation des profils socioéconomiques des deux régions, les caractéristiques d'innovation des acteurs régionaux, ainsi que des cadres nationaux, des perceptions régionales (de la main d'œuvre locale, de la recherche et la technologie et du climat d'innovation) sont analysées et comparées aux caractéristiques d'innovation des firmes observées. A cette fin, une enquête portant sur 93 firmes innovatrices a été effectuée. Cet échantillon contient des entreprises manufacturières et des entreprises du tertiaire supérieur (knowledge intensive business services) situées dans les deux régions analysées. Les firmes en question ont été interrogées à deux reprises: en 1995/96 et en 2004/05, ce qui permet de retracer leur évolution. Le travail empirique – fondé sur des analyses descriptives et sur une l'analyse multivariables de type categorical principal components analysis – révèle que les firmes alsaciennes et badoises poursuivent des activités d'innovation distinctes. D'où la conclusion que les processus d'innovation observés revêtent caractère territorial spécifique. Les structures d'innovation apparaissent comme relativement stables entre 1995/96 et 2004/05. En revanche, les perceptions semblent évoluer: les conditions régionales dans lesquelles se déroulent les processus d'innovation sont perçues par les firmes innovatrices avec davantage de netteté à l'heure actuelle que dix ans auparavant. En général, l'intégration des perceptions permet d'obtenir une vision plus complète des activités d'innovation internes de la firme et de leurs relations avec les acteurs, institutions et organisations de soutien à l'innovation.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Discipline de la thèse / mémoire / rapport :Géographie
Sujets:CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 300 Sciences sociales > 330 Économie > 330.9 Conjoncture et conditions économiques
Classification Thèses Unistra > Droit, économie, gestion et science politique > Sciences économiques et de gestion > 330 Économie > 330.9 Conjoncture et conditions économiques

UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-14 Eau, environnement, aménagement, urbanisme
UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-13 Géographie, aménagement
Code ID:1332
Déposé le :01 Octobre 2007

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement