Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Complexes cycloruthénés: des complexes aux catalyseurs énantiosélectifs

SORTAIS, Jean-Baptiste (2007) Complexes cycloruthénés: des complexes aux catalyseurs énantiosélectifs. Thèses de doctorat, Université Louis Pasteur.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
9986 Kb

Résumé

La cyclométallation d’amines benzyliques primaires et secondaires, chirales et achirales par [(η6-C6H6)RuCl2]2 dans l’acétonitrile a été réalisée. Les complexes cationiques correspondant, avec le groupement phényle orthométallé, sont obtenus avec de bons rendements. La métallation des ligands benzylamine, (R)-1-phényléthylamine, (R)-1-phénylpropylamine, (R)-1-(1-naphthyl)éthylamine, (R)-1-aminotétraline, bis(R)-phényléthylamine, bis-(R)-1-naphthyléthylamine and (2R,5R)-2,5-diphénylpyrrolidine conduit à la formation des complexes désirés de formule générale [(η6-benzene)Ru(N-C)NCMe]PF6, où N-C représente le ligand orthométallé. La structure trimensionelle a été déterminée en solution par RMN 2D et à l’état solide par diffraction des rayons X. La configuration S du centre métallique est généralement associée à une formation δ du métallacyle et réciproquement la configuration R avec la conformation λ. Les complexes ruthénacycliques obtenus par orthométallation d’amines primaires et secondaires énantiopures sont des catalyseurs efficaces pour la réduction des cétones par transfert d’hydrogène (TOF jusqu’à 30 000 h-1, TON jusqu’à 30 000). L’énantiosélectivité pour la réduction de l’acétophénone est comprise entre 38% et 89% et entre 33% et 98% pour l’isobutyrophénone. Les catalyseurs peuvent préparés in situ, ce qui permet le criblage robotisé des ligands et des substrats. Ces complexes sont aussi des catalyseurs pour la réaction de Michael. Le mécanisme de la réduction asymétrique des cétones a été réalisée. Nous avons isolé un complexe dinucléaire de ruthénium possédant un ligand hydrure pontant linéaire non supporté qui s’isomérise spontanément en un complexe μ-H portant une liaison Ru-H-Ru coudée. Ces composés sont des intermédiaires stabilisés de la réaction. Les espèces actives ont été observées mais n’ont pu être isolées. La réaction de transfert d’hydrogène catalysée par les complexes cycloruthénés opère via un mécanisme bifonctionnel métal-ligand.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Sujets:UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-3 Chimie, matériaux, plasturgie
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 540 Chimie, minéralogie, cristallographie > 546 Chimie inorganique > 546.7 Métalloïdes. Eléments non métalliques
Classification Thèses Unistra > Sciences, technologies > Sciences de la nature et mathématiques > 540 Chimie, minéralogie, cristallographie > 546 Chimie inorganique > 546.7 Métalloïdes. Eléments non métalliques

UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-20 Physique, chimie, matériaux
Code ID:1333
Déposé le :03 Octobre 2007

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement