Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Marqueurs biogéochimiques d’environnements marins de l’Oligocène du fossé rhénan

LE MÉTAYER, Pierre (2007) Marqueurs biogéochimiques d’environnements marins de l’Oligocène du fossé rhénan. Thèses de doctorat, Université Louis Pasteur.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
17136 Kb

Résumé

L’étude moléculaire des lipides préservés dans les sédiments de la Série Grise, d’âge Oligocène, provenant de l’extrémité méridionale du fossé rhénan a permis d’affiner notre compréhension des paléoenvironnements de dépôt associés à la naissance, l’évolution et la mort de la « mer du Rupélien ». Avant la transgression marine généralisée, l’espace rhénan est occupé par un système lacustre à évaporitique, isolé du domaine marin. La contribution allochtone à la matière organique est alors prépondérante. Au contraire, les dépôts du cortège marin transgressif sont nettement marqués par la prédominance des apports autochtones. L’évolution des concentrations relatives de ces biomarqueurs peut être corrélée avec les différents cycles transgressif/régressif que connaît le bassin. Dans un premier temps, la mer du Rupélien présente des fonds bien oxygénés puis, brutalement, apparaissent de nombreux marqueurs d’anoxie, tels que les dérivés de l’isoréniératène, témoignant de l’extension de la zone anoxique jusque dans la zone photique. A ce stade, le confinement du bassin est sévère même si, temporairement des connections avec la mer ouverte sont établies. Puis, un vaste appareil deltaïque progradant à partir du domaine périalpin vers le Nord se met en place et rétablit de bonnes conditions de circulation dans le bassin. Les distributions de biomarqueurs sont alors classiquement dominées par différents dérivés de terpènes de végétaux supérieurs. Toutefois, la réapparition des dérivé de l’isoréniératène dans un faciès spécifique s’intercalant de manière récurrente au sein du cortège continental témoigne de la relative fragilité des connections entretenues entre ces deux bassins adjacents. Dans ce cadre, l’étude de dépôts de crue enrichis en matière organique nous a permis d’identifier de nouveaux dérivés de terpènes de végétaux supérieurs par RMN : un triterpène tétra-aromatique de la classe du serratane et une série de bis-diterpenoïdes provenant potentiellement de Podocarpaceae.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Mots-clés libres:géochimie organique, sédimentologie, fossé rhénan, rupélien, biomarqueurs, paléoenvironnements, zone photique anoxique, bis-diterpenoïdes
Sujets:UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-15 Sciences de la terre et de l’univers, environnement
UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-14 Eau, environnement, aménagement, urbanisme
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 550 Sciences de la Terre > 551 Géologie, hydrologie, météorologie > 551.9 Géochimie
Classification Thèses Unistra > Sciences, technologies > Sciences de la nature et mathématiques > 550 Sciences de la Terre > 551 Géologie, hydrologie, météorologie > 551.9 Géochimie
Code ID:1367
Déposé le :05 Décembre 2007

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement