Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Développement de gels ioniques pour la catalyse hétérogène. Applications en synthèse organique.

THIOT, Carine (2007) Développement de gels ioniques pour la catalyse hétérogène. Applications en synthèse organique. Thèses de doctorat, Université Louis Pasteur.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
5915 Kb

Résumé

En catalyse hétérogène, bien que le support polymérique soit généralement considéré comme une matrice inerte, sur laquelle est immobilisée l’entité réactive, il peut permettre via des interactions substrat-support-catalyseur favorables une modulation des performances catalytiques, conduisant à une amélioration de l’activité, sélectivité et/ou encore de la stabilité du catalyseur. Le travail de cette thèse est consacré à la préparation et l’étude de gels de polymère ioniques (GI), et à leur utilisation pour l’immobilisation de complexes organométalliques. Ces systèmes sont étudiés pour leurs propriétés voisines des liquides ioniques (LI) et, leurs facilités de purification du produit et recyclage du catalyseur. Le concept, selon lequel les GI peuvent se comporter comme les LI, est validé avec l’absorption spontanée de diacétate de palladium (II), Pd(OAc)2, dans un GI de chlorure d’ammonium. Le gel palladé résultant démontre un effet stabilisant avec la formation de nanoparticules de palladium (0) stabilisées, et une forte activité catalytique dans des réactions de couplage de Suzuki-Miyaura. Ce phénomène est appliqué à la préparation de deux systèmes monométalliques à base de rhodium et d’iridium respectivement pour les réactions de silylation déhydrogénative de cétones et de C-H activation en borylation d’aromatiques. Le gel de rhodium permet une inversion inédite de chimiosélectivité comparé au système homogène correspondant grâce à une modulation de la sélectivité via des interactions stériques GI-catalyseur. Un catalyseur bimétallique [Pd/Rh] est étudié dans une réaction séquentielle one pot hydrosilylation d’alcyne/couplage d’Hiyama. Il conduit à la formation de (E)-alcènes disubstitués, de systèmes conjugués élaborés avec d’excellentes chimio- et stéréosélectivités par un contrôle du GI des cinétiques de réaction. L’approche one pot est appliquée à une séquence couplage d’Hiyama/acylation de Narasaka en présence d’un gel de palladium et du complexe [RhCl(CO)2]2.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Discipline de la thèse / mémoire / rapport :Chimie bioorganique
Mots-clés libres:absorption, acylation, ammonium, bimétallique, borylation, catalyse hétérogène, colloïde, couplage C-C, éther d’énol silylé, gel ionique, hydrosilylation, iridium, modulation, monométallique, palladium, rhodium, séquence one pot, silylation déhydrogénative, stabilisation, vinylsilane
Sujets:UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-3 Chimie, matériaux, plasturgie
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 540 Chimie, minéralogie, cristallographie > 547 Chimie organique > 547.2 Synthèse et réactions
Classification Thèses Unistra > Sciences, technologies > Sciences de la nature et mathématiques > 540 Chimie, minéralogie, cristallographie > 547 Chimie organique > 547.2 Synthèse et réactions

UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-16 Sciences de la vie et de la santé, psychologie
Code ID:1390
Déposé le :18 Janvier 2008

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement