Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Étude de l'expression des Récepteurs Couplés aux Protéines G dans la maladie de Crohn : recherche de biomarqueurs et de cibles thérapeutiques.

TAQUET, Nathalie (2007) Étude de l'expression des Récepteurs Couplés aux Protéines G dans la maladie de Crohn : recherche de biomarqueurs et de cibles thérapeutiques. Thèses de doctorat, Université Louis Pasteur.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Utilisateurs enregistrés uniquement - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
48400 Kb

Résumé

L’importance des maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) en termes d’incidence, de morbidité, et d’impact socio-économique est incontestable. Un des enjeux du projet est de classer les différentes types de MICI sur une base moléculaire assez fiable pour pouvoir développer une thérapie adaptée à chaque classe, donc une thérapie plus efficace, mieux ciblée et avec moins d’effets secondaires. Pour ce faire, nous avons développé une stratégie originale en utilisant un transcriptome dédié à la famille des RCPG et une technologie beaucoup plus sensible et reproductible que celle des puces à ADN. L’étude des PBMC chez les malades de Crohn nous a permis d’identifier un groupe de gènes dont l’expression est dérégulée de manière significative. Ces résultats ouvrent des perspectives intéressantes tant au niveau du diagnostic de la maladie de Crohn qu’au niveau thérapeutique. De plus, nous avons mis en évidence des récepteurs qui, à notre connaissance, n’ont jamais été impliqués dans la réponse immunitaire lors de l’activation des PBMC par le LPS. Parmi les plus intéressants figurent des gènes classés orphelins : GPR 155 et GPR77. Les récepteurs GPR4, CCR5 et P2RY2 qui sont dérégulés chez les malades de Crohn lors de l’activation des PBMC sont particulièrement importants pour comprendre le développement de la maladie. Nos résultats préliminaires avec les biopsies sont aussi prometteurs mais la stratégie s’avère plus difficile à mettre en oeuvre. Nous avons analysé l’expression protéique de 2 récepteurs SSTR5 et CCR7 dérégulés au niveau de la transcription respectivement dans les PBMC et les biopsies au moyen de la cytométrie en flux et de la microscopie confocale. Nos résultats montrent que ces 2 technologies sont des technologies de choix et complémentaires de celles du transcriptome pour la validation des cibles thérapeutiques.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Discipline de la thèse / mémoire / rapport :Sciences de la vie et de la santé
Mots-clés libres:inflammation, maladie de Crohn, maladie inflammatoire chronique de l'intestin, RCPG, PBMC, LPS, PCR en temps réel, cytométrie en flux, microscopie confocale
Sujets:CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 600 Technologie (sciences appliquées) > 610 Médecine et santé > 615 Pharmacologie et thérapeutique
Classification Thèses Unistra > Santé > Médecine et odontologie > 610 Médecine et santé > 615 Pharmacologie et thérapeutique

UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-5 Santé, industrie du médicament, cosmétique
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 600 Technologie (sciences appliquées) > 610 Médecine et santé > 616 Maladies > 616.3 Maladies du système digestif. Gastro-entérologie
Classification Thèses Unistra > Santé > Médecine et odontologie > 610 Médecine et santé > 616 Maladies > 616.3 Maladies du système digestif. Gastro-entérologie

UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-16 Sciences de la vie et de la santé, psychologie
Code ID:1439
Déposé le :07 Avril 2008

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement