Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Étude neuropsychologique et neuroanatomofonctionnelle du traitement phonologique chez le lecteur sourd pré-lingual.

APARICIO, Mario (2007) Étude neuropsychologique et neuroanatomofonctionnelle du traitement phonologique chez le lecteur sourd pré-lingual. Thèses de doctorat, Université Louis Pasteur.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
1056 Kb

Résumé

Le problème de l’illettrisme chez la personne sourde est un problème majeur qui touche près de 80 % des sourds congénitaux. La maîtrise de la phonologie étant un point essentiel pour l’apprentissage de la lecture, une meilleure connaissance du traitement de l’information phonologique par la personne sourde peut contribuer au développement de méthodes d’apprentissage appropriées. Dans ce travail de thèse, nous exposons trois analyses susceptibles d’apporter des éléments nouveaux à cette question. La première analyse qui s’appuie sur l’étude des erreurs dans un jugement visuel de rimes, indique que les faibles performances du sourd ne s’expliquent pas exclusivement par un traitement orthographique, mais en grande partie par un traitement phonologique erroné. La deuxième analyse, effectuée sur les données d’une étude en IRMf, suggère que ces erreurs phonologiques seraient liées à une surutilisation par le lecteur sourd de la voie phonologique du modèle à deux voies de la lecture. La troisième analyse propose que la surutilisation de la voie phonologique s’accompagne paradoxalement d’une mauvaise application des règles de conversion graphophonologique. Ces caractéristiques sont semblables à celles d’un sujet entendant mauvais lecteur et écartent l’hypothèse que les sourds développent un processus de lecture idiosyncrasique. Plus précisément, le patron d’activation en IRMf nous suggère que, lors de la lecture, le sourd a recours à un processus contrôlé dont le traitement serait analogue à celui d’une seconde langue. Enfin, nos résultats soutiennent l’adéquation d’une stimulation phonologique riche et précoce des jeunes sourds pour optimiser l’apprentissage de la lecture.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Discipline de la thèse / mémoire / rapport :Neuropsychologie
Mots-clés libres:sourd ; lecture ; IRMf ; traitement phonologique ; jugement visuel de rimes ; décision lexicale ; modèle lecture à deux voies
Sujets:UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-5 Santé, industrie du médicament, cosmétique
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 600 Technologie (sciences appliquées) > 610 Médecine et santé > 616 Maladies > 616.8 Maladies du système nerveux. Neurologie. Troubles psychiques
Classification Thèses Unistra > Santé > Médecine et odontologie > 610 Médecine et santé > 616 Maladies > 616.8 Maladies du système nerveux. Neurologie. Troubles psychiques

UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-16 Sciences de la vie et de la santé, psychologie
Code ID:1474
Déposé le :07 Octobre 2008

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement