Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Réarrangements chromosomiques chez S. cerevisiae : influence du contexte génétique et mécanismes impliqués dans leur apparition

FRITSCH, Emilie (2008) Réarrangements chromosomiques chez S. cerevisiae : influence du contexte génétique et mécanismes impliqués dans leur apparition. Thèses de doctorat, Université Louis Pasteur.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
4859 Kb

Résumé

Les remaniements chromosomiques tels que les délétions, les duplications ou les insertions de rétrotransposons Ty1 représentent des événements moteurs dans l’évolution. Ils sont à l’origine de la variabilité inter- et intra-espèces. Cependant, l’influence des variations intra-espèces ainsi que les mécanismes à l’origine de la formation des remaniements chromosomiques sont encore peu connus. Au laboratoire, un crible génétique basé sur un allèle particulier du gène URA2 a été développé permettant ainsi de sélectionner des révertants porteurs de remaniements chromosomiques spontanés chez la levure S. cerevisiae. Afin d’appréhender l’impact du contexte génétique sur l’apparition des remaniements chromosomiques, nous avons comparé deux souches de S. cerevisiae utilisées en laboratoire à savoir la souche FL100 et la souche de référence séquencée S288c. On a ainsi pu montrer que la variabilité intra-espèces a une influence sur les types de remaniements obtenus et que cette variation est due à une différence d’activité des rétrotransposons Ty1. L’étude des mécanismes permettant l’apparition des réarrangements a également été réalisée. Des souches de levure ont été construites portant des mutations dans des gènes dont les produits sont impliqués dans la voie de recombinaison homologue (RAD52 et RAD59) et dans celle du non-homologous end joining (NHEJ) (YKU80 et LIG4). Les résultats obtenus suggèrent qu’un mécanisme de NHEJ indépendant de la protéine Yku80p est impliqué dans l’apparition des délétions et des duplications. Enfin, nous avons appréhendé la variabilité inter-espèces et l’évolution des génomes par l’étude in silico de deux familles multigéniques codant pour des perméases.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Discipline de la thèse / mémoire / rapport :Sciences du vivant. Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie
Mots-clés libres:saccharomyces cerevisiae ; remaniements chromosomiques ; variabilité intra-espèce ; transposition ; évolution des génomes
Sujets:CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 572 Biochimie > 572.8 Génétique biochimique
Classification Thèses Unistra > Santé > Sciences de la vie, biologie, biochimie > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 572 Biochimie > 572.8 Génétique biochimique

UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-16 Sciences de la vie et de la santé, psychologie
UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-31 Recherche, recherche et développement
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 576 Génétique et évolution > 576.5 Génétique
Classification Thèses Unistra > Santé > Sciences de la vie, biologie, biochimie > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 576 Génétique et évolution > 576.5 Génétique
Code ID:1500
Déposé le :18 Novembre 2008

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement