Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Effets d’un entraînement en endurance à charge constante, à charge variable ou à haute intensité chez l’homme : étude intégrative du systémique au cellulaire

DAUSSIN, Frédéric (2007) Effets d’un entraînement en endurance à charge constante, à charge variable ou à haute intensité chez l’homme : étude intégrative du systémique au cellulaire. Thèses de doctorat, Université Louis Pasteur.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
4622 Kb

Résumé

L’entraînement en endurance fait partie des programmes de réhabilitation des patients atteints de maladies chroniques, il améliore les performances aérobies et participe à l’amélioration de la qualité de vie des ces patients. Deux modalités sont principalement utilisées : l’entraînement en intervalles, associé à des variations d’intensité au cours de la séance, et l’entraînement à charge constante dont l’intensité reste identique pendant toute la durée de la séance. Ce travail de thèse se propose dans une première partie de comparer les effets de ces deux modalités d’entraînement à travers une étude intégrée, allant des paramètres systémiques aux paramètres musculaires. Pour cela, seize sujets ont effectué les deux modalités d’entraînement ayant comme caractéristiques principales : une durée d’entraînement et une dépense énergétique identiques. Les deux modalités permettent l’amélioration des performances aérobies à travers des adaptations différentes. L’entraînement en intervalles induit des adaptations centrales (débit cardiaque) et périphériques (densité capillaire et capacités oxydatives musculaires) tandis que l’entraînement à charge constante augmente de manière plus importante la densité capillaire. L’effet de l’entraînement en endurance à haute intensité, sur la fonction mitochondriale, est étudié à travers la comparaison de populations de sédentaires et de sportifs de haut niveau. Les sportifs en endurance présentent des modifications à la fois quantitatives et qualitatives de la fonction mitochondriale, en particulier en majorant leur capacité à oxyder les hydrates de carbone. Ces résultats contribuent à la compréhension des mécanismes adaptatifs en réponse à l’entraînement en endurance. Ils favoriseront d’une part l’amélioration de la prescription de l’entraînement en endurance, en ciblant la modalité d’entraînement en fonction des pathologies, et d’autre part l’amélioration de la qualité de vie des patients atteints de maladies chroniques.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Discipline de la thèse / mémoire / rapport :Sciences du vivant. Physiologie et biologie des organismes, populations-interactions
Mots-clés libres:équation de Finck ; VO2 max ; VO2max ; muscle squeletttique ; entraînement en endurance ; maladies chroniques ; maladie chronique ; respiration mitochondriale ; capillarisation ; entraînement à charge constante ; pathologies ; pathologie
Sujets:UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-5 Santé, industrie du médicament, cosmétique
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 600 Technologie (sciences appliquées) > 610 Médecine et santé > 612 Physiologie humaine > 612.04 Physiologie des activités : travail et sport
Classification Thèses Unistra > Santé > Médecine et odontologie > 610 Médecine et santé > 612 Physiologie humaine > 612.04 Physiologie des activités : travail et sport

UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-16 Sciences de la vie et de la santé, psychologie
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 573 Anatomie, histologie et physiologie animales > 573.7 Squelette et muscles. Appareil locomoteur
Classification Thèses Unistra > Santé > Sciences de la vie, biologie, biochimie > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 573 Anatomie, histologie et physiologie animales > 573.7 Squelette et muscles. Appareil locomoteur
Code ID:1527
Déposé le :20 Novembre 2008

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement