Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Étude d’une famille de gènes d’Arabidopsis thaliana homologues de la lécithine cholestérol acyltransférase humaine : caractérisation d’une nouvelle phospholipase A1 et étude d’une stérol acyltransferase

NOIRIEL, Alexandre (2004) Étude d’une famille de gènes d’Arabidopsis thaliana homologues de la lécithine cholestérol acyltransférase humaine : caractérisation d’une nouvelle phospholipase A1 et étude d’une stérol acyltransferase. Thèses de doctorat, Université Louis Pasteur.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
3146 Kb

Résumé

La cellule végétale régule sa teneur en stérols membranaires en estérifiant l’excès de stérols par des acides gras. L’enzyme qui catalyse cette réaction d’estérification, une stérol acyltransférase, n’était pas caractérisée chez les végétaux. Quatre gènes d’Arabidopsis thaliana présentent des homologies significatives avec HsLCAT, le gène de la lécithine cholestérol acyltransférase humaine, la protéine qui estérifie le cholestérol dans le plasma. Ces quatre gènes AtLCAT1, AtLCAT2, AtLCAT3 et AtLCAT4 ont été exprimés dans la levure et/ou dans les plantes. Deux d’entre eux ont été caractérisés. AtLCAT3 code une phospholipase A1, une enzyme hydrolysant spécifiquement les acides gras en position sn1 des phospholipides. La transformation de la levure par ce gène conduit à un doublement de la quantité de triglycérides, une augmentation des acides gras totaux de 40%, et à une forte perturbation du métabolisme lipidique. AtLCAT2 code une stérol acyltransférase. La surexpression de la protéine par transgenèse dans A. thaliana ne modifie pas la teneur en esters de stérols dans les plantes entières, mais l’augmente dans des cals dérivant de ces plantes. Deux lignées mutantes comportant une insertion d’un T-DNA dans le gène AtLCAT2 ont été analysées. Leur quantité d’esters de stérols est réduite de 75% environ par rapport aux lignées témoins. L’acide mévalonique, précurseur des stérols et stimulateur de leur biosynthèse, a des effets toxiques sur ces lignées mutantes.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Discipline de la thèse / mémoire / rapport :Sciences du vivant. Biologie cellulaire et moléculaire végétale
Sujets:CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 572 Biochimie > 572.8 Génétique biochimique
Classification Thèses Unistra > Santé > Sciences de la vie, biologie, biochimie > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 572 Biochimie > 572.8 Génétique biochimique

UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-5 Santé, industrie du médicament, cosmétique
UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-16 Sciences de la vie et de la santé, psychologie
Code ID:1577
Déposé le :20 Février 2009

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement