Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Plasticité saisonnière cérébrale chez deux espèces de hamsters: le hamster djoungarien (Phodopus sungorus) et le hamster syrien (Mesocricetus auratus)

BOLBOREA, Matei (2010) Plasticité saisonnière cérébrale chez deux espèces de hamsters: le hamster djoungarien (Phodopus sungorus) et le hamster syrien (Mesocricetus auratus). Thèses de doctorat, Université de Strasbourg.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Utilisateurs enregistrés uniquement - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
100920 Kb

Résumé

L’alternance des saisons est un phénomène astronomique et périodique qui a pour effet de changer les paramètres environnementaux. Par conséquent, les animaux, doivent s’adapter à ces variations en modifiant, par exemple leur poids, leur pelage, ou la période de reproduction. Les animaux utilisent la longueur du jour (la photopériode) pour synchroniser ces fonctions avec les saisons. Les variations jour/nuit sont perçues par le cerveau et transmises à la glande pinéale qui va sécréter la mélatonine uniquement pendant la nuit. Le signal mélatoninergique va diffuser dans l’ensemble de l’organisme dont le cerveau et l’axe hypothalamo-hypophysaire. Les neurones de l’hypothalamus sécrètent le GnRH (gonadotropin-releasing hormone) qui va activer les cellules gonadotropes de l’hypophyse permettant ainsi la libération de la FSH (follicle-stimulating hormone) et de la LH (luteinizing hormone). Ces deux hormones vont réguler la gamétogenèse et la synthèse des hormones sexuelles au niveau des gonades. Les changements saisonniers de la sécrétion de la mélatonine aboutissent donc au repos sexuel de l’animal en hiver. Ces changements saisonniers de l’activité reproductrice affectent donc les niveaux des stéroïdes sexuels circulants. Les stéroïdes sexuels vont rétroagir sur les structures hypothalamiques et extrahypothalamiques. Dans ce contexte, nous avons étudié les effets de ces deux hormones, régulées de façon saisonnière, sur le cerveau, chez deux espèces d’hamsters. Ces travaux ont permis de mettre en évidence des phénomènes de plasticité neuronale et gliale structurale ou neurochimique contrôlés par les deux principaux médiateurs des saisons, la mélatonine et les stéroïdes sexuels.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Discipline de la thèse / mémoire / rapport :Sciences du vivant. Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie. Neurosciences
Mots-clés libres:seasonal ; plasticity ; testosterone ; melatonin ; NCAM ; galanin ; BNST ; PSA-NCAM
Sujets:CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 590 Animaux. Zoologie > 591 Sujets particuliers de la biologie animale
Classification Thèses Unistra > Sciences, technologies > Sciences de la nature et mathématiques > 590 Animaux. Zoologie > 591 Sujets particuliers de la biologie animale

UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-5 Santé, industrie du médicament, cosmétique
UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-16 Sciences de la vie et de la santé, psychologie
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 571 Physiologie et sujets voisins > 571.7 Régulation biologique et sécrétions. Hormones
Classification Thèses Unistra > Santé > Sciences de la vie, biologie, biochimie > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 571 Physiologie et sujets voisins > 571.7 Régulation biologique et sécrétions. Hormones
Code ID:1837
Déposé le :19 Juillet 2010

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement