Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Construction séquentielle d'architectures hétérométalliques cristallines basée sur des ligands dérivés du 7-azaindole et des dipyrrines

POGOZHEV, Dmitry (2010) Construction séquentielle d'architectures hétérométalliques cristallines basée sur des ligands dérivés du 7-azaindole et des dipyrrines. Thèses de doctorat, Université de Strasbourg.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
17642 Kb

Résumé

Les polymères de coordination revêtent un grand intérêt de par leurs applications potentielles dans les domaines de la catalyse ou du stockage de gaz, par exemple. Alors que la majorité des architectures décrites sont homométalliques, l'obtention de leurs analogues hétérométalliques représente un défi synthétique. En effet, une approche «one-pot)), par principe, peut mener à un mélange statistique de composés homo- et hétérométalliques. Afin de résoudre ce problème, une stratégie séquentielle a été mise au point. Elle repose sur l'utilisation de ligands portant des pôles de coordination différenciés. Celte voie a été développée à partir de ligands dérivés du 7-azaindole et de la dipyrrine. Dans une première partie, des dérivés fonctionalisés du 7-azaindole ont été synthétisés et utilisés comme ligands pour la préparation de complexes et de réseaux à base de Cu(II) . Dans une deuxième partie, des dérivés de la dipyrrine portant un groupement imidazolyle, pyrazolyle ou pyridyle périphérique ont été préparés ainsi que leurs complexes hétéroleptiques de Cu (II) et Co(III). Ces composés forment par auto-assemblage avec des sels d'argent, : AgX, des architectures hétérométalliques ' mono- et bi-dimensionnelles. L'organisation de ces réseaux est influencée la nature de l'anion X-. Dans une troisème et dernière partie, un ligand comprenant à la fois les noyaux dipyrrine et 7-azaindole a été synthétisé. Ce dernier groupement montre une récurrence d'un motif auto-complémentaire de liaison hydrogène. Ainsi, les complexes obtenus par coordination de la fonction dipyrrine à des métaux divalents tels que Ni(II), Cu(lI) et Zn(lI) forment des réseaux unidimensionnels.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Discipline de la thèse / mémoire / rapport :Chimie
Mots-clés libres:chimie supramoléculaire ; tectonique moléculaire ; auto-assemblage ; réseaux de coordination ; architectures hétérométalliques ; dipyrrine ; azaindole
Sujets:CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 540 Chimie, minéralogie, cristallographie > 541 Chimie physique et théorique > 541.3 Chimie physique
Classification Thèses Unistra > Sciences, technologies > Sciences de la nature et mathématiques > 540 Chimie, minéralogie, cristallographie > 541 Chimie physique et théorique > 541.3 Chimie physique

CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 540 Chimie, minéralogie, cristallographie > 548 Cristallographie
Classification Thèses Unistra > Sciences, technologies > Sciences de la nature et mathématiques > 540 Chimie, minéralogie, cristallographie > 548 Cristallographie

UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-3 Chimie, matériaux, plasturgie
UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-20 Physique, chimie, matériaux
Code ID:1871
Déposé le :15 Décembre 2010

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement