Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Études spectroélectrochimiques sur les interactions métal-Iignad des enzymes de la chaîne respiratoire en moyen et lointain infrarouge

EL KHOURY, Youssef (2010) Études spectroélectrochimiques sur les interactions métal-Iignad des enzymes de la chaîne respiratoire en moyen et lointain infrarouge. Thèses de doctorat, Université de Strasbourg.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
5070 Kb

Résumé

La thèse contient trois parties principales, la coordination du Cu, l'inhibition par le Zn, et le lointain infrarouge. Les vibrations de complexes de cuivre ont été étudiées en moyen et lointain infrarouge. Les spectres des complexes Cu- poly-L- histidine ont été enregistrés en fonction du pH en moyen et lointain infrarouge. De même, les vibrations métal- ligand ont été observées dans le lointain infrarouge. La coordination du Cu par l'amyloïde- beta16 est une étape déterminante dans l'apparition de la maladie d'Alzheimer. Les complexes cuivre- amyloïde- beta16 ont été étudiés dans le moyen infrarouge à différentes valeurs de pH. L'utilisation d'échantillons marqués isotopiquement pour cette étude a permis de déterminer les modes de coordination du cuivre. Dans la deuxième partie de la thèse, nous avons utilisé le moyen infrarouge pour étudier des protéines de la chaîne respiratoire. Les cations Zn2+ sont connus pour leur pouvoir inhibiteur vis-à-vis du pompage de protons par les enzymes respiratoires. Pour mieux comprendre l'effet de l'inhibition par le Zn sur les complexes III et IV, la spectroscopie différentielle IRTF induite par l'électrochimie a été utilisée. L'étude montre que le chélation du Zn par le complexe III a lieu via le résidu E295. L'inhibition du complexe IV se fait probablement dans deux sites de chélation. On a montré que le résidu E78 de la sous-unité II intervient dans la chélation du Zn. Enfin, le lointain infrarouge a été développé, y compris une approche électrochimique. Le domaine du lointain infrarouge offre un outil pour observer les vibrations métal- ligand, la signature amide VI et la signature des liaisons hydrogène.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Discipline de la thèse / mémoire / rapport :Chimie
Mots-clés libres:FTIR spectroscopy ; Copper coordination ; respiratory chain ; iron-sulfiur proteins ; amylo id-beta 16 ; far infrared spectroelectrochemistry ; hydrogen bonding signature ; low temperature
Sujets:CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 540 Chimie, minéralogie, cristallographie > 541 Chimie physique et théorique > 541.3 Chimie physique > 541.37 Electrochimie et magnétochimie
Classification Thèses Unistra > Sciences, technologies > Sciences de la nature et mathématiques > 540 Chimie, minéralogie, cristallographie > 541 Chimie physique et théorique > 541.3 Chimie physique > 541.37 Electrochimie et magnétochimie

UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-5 Santé, industrie du médicament, cosmétique
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 540 Chimie, minéralogie, cristallographie > 541 Chimie physique et théorique > 541.3 Chimie physique > 541.35 Photochimie
Classification Thèses Unistra > Sciences, technologies > Sciences de la nature et mathématiques > 540 Chimie, minéralogie, cristallographie > 541 Chimie physique et théorique > 541.3 Chimie physique > 541.35 Photochimie

UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-20 Physique, chimie, matériaux
Code ID:1887
Déposé le :16 Décembre 2010

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement