Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Bases moléculaires de la maturation et de la sécrétion de la pyoverdine chez Pseudomonas aeruginosa

YETERIAN, Émilie (2010) Bases moléculaires de la maturation et de la sécrétion de la pyoverdine chez Pseudomonas aeruginosa. Thèses de doctorat, Université de Strasbourg.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
3870 Kb

Résumé

En conditions de carence en fer, P. aeruginosa produit majoritairement un sidérophore fluorescent, la pyoverdine. Les sidérophores sont des molécules de faible poids moléculaire, sécrétées par les bactéries dans le milieu extracellulaire et capables de chélater le fer ferrique avec une très forte affinité. Lorsque le complexe ferrisidérophore est formé, il est transporté dans la cellule bactérienne via des voies spécifiques d’assimilation. La pyoverdine est constituée d’un peptide de huit acides aminés en partie cyclisé et d’un chromophore, qui confère à la molécule ses propriétés de fluorescence. La biosynthèse de la pyoverdine est réalisée par un mécanisme non ribosomique dans le cytoplasme et aboutit à la formation d’un précurseur peptidique non fluorescent. Dans cette thèse, nous montrons que ce précurseur cytoplasmique non fluorescent est exporté dans le périplasme par le transporteur ABC PvdE. Par différentes techniques impliquant des fractionnements cellulaires et de la microscopie de fluorescence, nous montrons également que ce précurseur subit dans le périplasme plusieurs étapes de maturation, catalysées par les enzymes PvdN, PvdO, PvdP et PvdQ. Cette étude a par ailleurs permis d’isoler et de caractériser un nouvel intermédiaire de synthèse. Dans ce travail, nous mettons également en évidence dans cette bactérie une accumulation de pyoverdine ou de son précurseur dans le périplasme, ceci se traduisant en microscopie de fluorescence par un anneau de fluorescence périplasmique. Enfin, nous avons identifié la pompe d’efflux, PvdRT-OpmQ, responsable de la sécrétion de la pyoverdine du périplasme vers le milieu extracellulaire. Cette pompe est également impliquée dans le recyclage hors de la cellule de la pyoverdine ayant transporté du fer.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Sujets:CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 572 Biochimie > 572.8 Génétique biochimique
Classification Thèses Unistra > Santé > Sciences de la vie, biologie, biochimie > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 572 Biochimie > 572.8 Génétique biochimique

UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-5 Santé, industrie du médicament, cosmétique
UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-16 Sciences de la vie et de la santé, psychologie
Code ID:1921
Déposé le :05 Janvier 2011

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement