Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Études fonctionnelles des protéines PPR dans les organites d'Arabidopsis thaliana

HAMMANI, Kamel (2010) Études fonctionnelles des protéines PPR dans les organites d'Arabidopsis thaliana. Thèses de doctorat, Université de Strasbourg.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
34030 Kb

Résumé

Dans les organites de plantes, les étapes post- transcriptionnelles sont régulées par des protéines codées par le noyau et adressées aux organites. Chez les plantes, les protéines de la vaste famille PPR (PentatricoPeptide Repeat), sont des acteurs majeurs de cette régulation. Nous avons utilisé une stratégie de génétique inverse afin d'identifier les rôles de protéines PPR chez Arabidopsis thaliana. Dans les organites de plantes supérieures, l'édition de l'ARN convertit spécifiquement certains résidus cytidine en uridine dans les transcrits. La spécificité de reconnaissance de ces sites est assurée par des trans-facteurs protéiques qui lient l'ARN en amont du site d'édition. Nous avons identifié six nouveaux facteurs d'édition PPR dans les chloroplastes d'Arabidopsis thaliana (OTP80, OTP81, OTP82, OTP84, OTP85 et OTP86). Ces facteurs sont impliqués dans l'édition de 9 cytidines distinctes et certains reconnaissent plusieurs sites. Une analyse bio-informatique conduite sur les séquences cibles des trans-facteurs PPR reconnaissant plusieurs sites d'édition, suggère que leur spécificité de reconnaissance peut être expliquée si le facteur d'édition reconnait certains nucléotides conservés et distingue les résidus pyrimidines et purines. Lors d'une seconde étude, nous avons identifié un gène essentiel pour le développement de l'embryon chez Arabidopsis. Ce gène code pour une nouvelle protéine PPR, PPR9. Des expériences de fusion à la GFP, d'immunodétection et d'immunohistochimie ont montré que PPR9 est à la fois localisée dans les mitochondries et le noyau des cellules. Des expériences de complémentation génétique prouvent que seule la localisation mitochondriale est essentielle au développement de l'embryon. PPR9 lie l'ARN in vitro et est associée avec les polysomes des mitochondries de plantes. La protéine interagit avec la protéine NAP1 (Nucleosome Assembly Protein1) et le facteur de transcription TCP8. L'ensemble des données suggère que PPR9 régule l'expression des gènes mitochondriaux et nucléaires.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Discipline de la thèse / mémoire / rapport :Sciences du vivant. Biologie cellulaire et moléculaire végétale
Mots-clés libres:Arabidopsis ; organelles ; pentatricopeptide repeat (ppr) proteins ; RNA editing ; chloroplast ; plants ; cross-talk
Sujets:CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 571 Physiologie et sujets voisins > 571.6 Biologie cellulaire
Classification Thèses Unistra > Santé > Sciences de la vie, biologie, biochimie > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 571 Physiologie et sujets voisins > 571.6 Biologie cellulaire

UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-5 Santé, industrie du médicament, cosmétique
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 572 Biochimie > 572.6 Protéines
Classification Thèses Unistra > Santé > Sciences de la vie, biologie, biochimie > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 572 Biochimie > 572.6 Protéines

UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-16 Sciences de la vie et de la santé, psychologie
Code ID:1939
Déposé le :11 Janvier 2011

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement