Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Etude théorique du lien entre structure électronique locale et environnement structural et chimique dans les alliages et couches minces à base de métaux de transition : application au système CoAu

JAAFAR, Ali (2010) Etude théorique du lien entre structure électronique locale et environnement structural et chimique dans les alliages et couches minces à base de métaux de transition : application au système CoAu. Thèses de doctorat, Université de Strasbourg.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
3540 Kb

Résumé

Ce travail de thèse a consisté à caractériser théoriquement la structure atomique de surfaces pures (substrats) nanostructurées ou non et de dépôts métalliques (hétéro-épitaxiés) sur ces surfaces. Notre étude s'est articulée autour de trois axes : Le premier axe concerne l'étude de surfaces pures métalliques (Ir, Pt et Au) afin d'étudier l'origine des nanostructurations à base de fautes d'empilement et ceci du point de vue de la structure électronique. Cette étude a été réalisée grâce à la méthode des liaisons fortes (TB, fraction continue–récursion) en prenant en compte explicitement l’hybridation sp-d qui joue un rôle important bien qu’elle soit usuellement négligée. Dans le deuxième axe, l'objectif était de déterminer une règle de transfert de charge pour le système mixte CoAu à partir de calculs DFT-SIESTA afin de l'utiliser dans des calculs TB sur les systèmes à base d’alliages métalliques. Pour ce faire, nous avons étudié une série de configurations modèles afin de caractériser le système CoAu en ce qui concerne sa tendance chimique, les transferts de charge et les moments magnétiques locaux. Nous avons ainsi démontré que cette règle se réduit à une neutralité de charge par site, par espèce chimique et par orbitale. Dans le troisième axe, nous avons appliqué cette règle de neutralité dans des calculs TB pour des applications particulières (alliages, dépôts de Co sur Au(111)). En conclusion, nous avons montré la capacité de la méthode des liaisons fortes à donner une description pertinente de la structure électronique locale en lien avec l'environnement chimique et structural dans les systèmes à base d'alliages de métaux de transition et de basse dimensionnalité.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Discipline de la thèse / mémoire / rapport :Physique de la matière condensée
Mots-clés libres:dépôts et alliages métalliques ; liaisons fortes (TB) ; DFT-SIESTA ; structure électronique ; transfert de charge ; tendance chimique ; CoAu
Sujets:CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 530 Physique > 539 Physique moderne > 539.1 Structure de la matière
Classification Thèses Unistra > Sciences, technologies > Sciences de la nature et mathématiques > 530 Physique > 539 Physique moderne > 539.1 Structure de la matière

UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-3 Chimie, matériaux, plasturgie
UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-20 Physique, chimie, matériaux
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 540 Chimie, minéralogie, cristallographie > 546 Chimie inorganique > 546.3 Métaux, composés métalliques, alliages
Classification Thèses Unistra > Sciences, technologies > Sciences de la nature et mathématiques > 540 Chimie, minéralogie, cristallographie > 546 Chimie inorganique > 546.3 Métaux, composés métalliques, alliages
Code ID:1981
Déposé le :31 Janvier 2011

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement