Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Réarrangements chromosomiques et génomique fonctionnelle chez la levure Saccharomyces cerevisiae. Génomique comparative des génomes mitochondriaux des levures hémiascomycètes

JUNG, Paul Philippe Manfred (2010) Réarrangements chromosomiques et génomique fonctionnelle chez la levure Saccharomyces cerevisiae. Génomique comparative des génomes mitochondriaux des levures hémiascomycètes. Thèses de doctorat, Université de Strasbourg.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
7540 Kb

Résumé

Les mutations ponctuelles et les remaniements chromosomiques comme les duplications ou translocations sont les moteurs essentiels de la plasticité et de l'évolution des génomes. Deux approches ont été menées dans ce travail. La première repose sur l'étude des impacts des réarrangements chromosomiques et des gènes de fusion chez Saccharomyces cerevisiae et de leurs conséquences sur le fonctionnement cellulaire. Au laboratoire, grâce à un crible de sélection positive fondé sur un allèle mutant du gène URA2 qui rend une souche auxotrophe pour l'uracile, nous avons retenu une collection de souches révertantes possédant différents types de réarrangements chromosomiques. Ces remaniements sont accompagnés de la fusion de la région codant l' ATCase du gène URA2 avec différents gènes receveurs. Lors de ce travail, nous avons déterminé de manière précise l'influence de ces réarrangements et celle des gènes de fusion néoformés sur le fonctionnement cellulaire Les résultats obtenus montrent que ces réarrangements perturbent le fonctionnement de la cellule non pas selon la nature du remaniement mais en fonction de la ploïdie. Les gènes de fusion peuvent également engendrer des dysfonctionnements car les fonctions associées aux deux gènes impliqués dans la fusion peuvent être altérées comme le montre la variabilité de l'activité enzymatique de l'ATCase. La seconde orientation s'appuie sur une analyse des génomes mitochondriaux des levures Pichia sorbitophila et Pichia jarinosa ainsi que leur comparaison avec d'autres séquences mitochondriales de levures hémiascomycètes. Cette étude indique que P. sorbitophila et P. farinosa, sont des espèces distantes d'un point de vue phylogénétique.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Discipline de la thèse / mémoire / rapport :Sciences de la vie et de la santé. Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie
Mots-clés libres:saccharomyces cerevisae ; remaniements chromosomiques ; génomique comparative ; groupe CTG
Sujets:CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 572 Biochimie > 572.8 Génétique biochimique
Classification Thèses Unistra > Santé > Sciences de la vie, biologie, biochimie > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 572 Biochimie > 572.8 Génétique biochimique

UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-5 Santé, industrie du médicament, cosmétique
UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-16 Sciences de la vie et de la santé, psychologie
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 576 Génétique et évolution > 576.5 Génétique
Classification Thèses Unistra > Santé > Sciences de la vie, biologie, biochimie > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 576 Génétique et évolution > 576.5 Génétique
Code ID:2032
Déposé le :17 Février 2011

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement