Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Modélisation de la thérapie génique du syndrome mitochondrial MELAS exploitant la voie d'adressage des ARNt dans les mitochondries

KARICHEVA, Olga (2010) Modélisation de la thérapie génique du syndrome mitochondrial MELAS exploitant la voie d'adressage des ARNt dans les mitochondries. Thèses de doctorat, Université de Strasbourg.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
5643 Kb

Résumé

Les mutations de l'ADN mitochondrial sont une cause importante de maladies neuromusculaires humaines incurables. Parmi plusieurs mutations répertoriées, plus de 170 sont localisées dans les gènes codant pour les ARN de transfert (ARNt), dont 29 - dans le gène de l’ARNtLeu(UUR) (MT-TL1). La mutation m.3243A>G de MT-TL1 a été décrite comme une cause majore du syndrome MELAS (myopathie, encéphalopathie, acidose lactique, accidents vasculaires cérébraux). Cette mutation réduit le niveau d’aminoacylation de l’ARNtLeu(UUR) et mène à l’hypomodification de la position « wobble » de son anticodon, ce qui cause des déficiences de la synthèse protéique dans l'organite et une réduction des activités des complexes de la chaîne respiratoire. L’objectif principal de la thèse a été d’étudier si l’expression des ARNt recombinants dans le noyau de cellules transmitochondriales humaines ayant la mutation MELAS m.3243A>G et leurs adressage dans les mitochondries puisse améliorer les fonctions mitochondriales des cellules touchées par la mutation. Il a été démontré que l'expression des ARNt recombinants est accompagnée par une amélioration de la synthèse protéique mitochondriale, une augmentation du niveau des protéines codées par l’ADNmt et une restauration partielle de la respiration. Ces résultats démontrent la possibilité d’adresser dans les mitochondries les ARNt au potentiel thérapeutique dont la spécificité d’aminoacylation a été changée, et étendent ainsi l’utilisation de l’approche de l’expression allotopique pour le développement de thérapie génique des maladies mitochondriales.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Discipline de la thèse / mémoire / rapport :Sciences de la vie et de la santé. Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie
Mots-clés libres:mitochondire ; ARNt ; thérapie génique ; maladies mitochondriales
Sujets:CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 572 Biochimie > 572.8 Génétique biochimique
Classification Thèses Unistra > Santé > Sciences de la vie, biologie, biochimie > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 572 Biochimie > 572.8 Génétique biochimique

UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-5 Santé, industrie du médicament, cosmétique
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 600 Technologie (sciences appliquées) > 610 Médecine et santé > 616 Maladies > 616.8 Maladies du système nerveux. Neurologie. Troubles psychiques
Classification Thèses Unistra > Santé > Médecine et odontologie > 610 Médecine et santé > 616 Maladies > 616.8 Maladies du système nerveux. Neurologie. Troubles psychiques

UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-16 Sciences de la vie et de la santé, psychologie
Code ID:2055
Déposé le :24 Février 2011

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement