Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Etude des interactions entre le virus de la mosaïque de l'arabette (ArMV) et ses hôtes

DUPUIS MAGUIRAGA, Laurence Ginette Raymonde (2010) Etude des interactions entre le virus de la mosaïque de l'arabette (ArMV) et ses hôtes. Thèses de doctorat, Université de Strasbourg.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
62088 Kb

Résumé

Le virus de la mosaïque de l’arabette (ArMV) appartient au genre Nepovirus de la famille des Secoviridae. Dans les régions viticoles du sud-ouest de l'Allemagne, l’ArMV, le virus du court-noué de la vigne et le virus des taches annulaires du framboisier sont responsables d'une des maladies les plus répandues et dévastatrices touchant la vigne, la maladie du court-noué de la vigne. Les Népovirus ont deux ARNs génomiques simple brin de polarité positive, caractérisés par une VPg et une queue polyA à leurs extrémités 5 'et 3', respectivement. Différents isolats d’ArMV de différents hôtes et d’origines géographiques différentes ont été inoculés mécaniquement sur Chenopodium quinoa. Les symptômes obtenus avec l’isolat ArMV-NW sont très légers alors que les isolats ArMV-Lv et -Lilac produisent des symptômes de gravité différente. Pour caractériser le ou les facteurs déterminant les symptômes, des fragments de gènes correspondant aux ARNs génomiques de l’ArMV-NW ont été échangés par leurs homologues des isolats ArMV-Lv et -Lilac, et leur pouvoir infectieux et fonctionnalités ont été testés sur Chenopodium quinoa. L’établissement de l’infection est différent entre les isolats ArMV-NW et -Lv sur Nicotiana benthamiana alors que le phénomène de « recovery » a lieu en même temps, entraînant une disparition des symptômes chez les plantes infectées par l’isolat ArMV-Lv et une accumulation faible des ARNs génomiques. Le PTGS est un système de défense antiviral chez les plantes. Toutefois, de nombreux virus ont développé une stratégie de défense, en codant pour une protéine agissant comme un suppresseur de PTGS. Jusqu'à présent, aucun suppresseur n’a été identifié chez les nepovirus.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Discipline de la thèse / mémoire / rapport :Sciences de la vie et de la santé. Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie
Mots-clés libres:Arabis mosaci virus ; symptoms ; recovery phenomenon ; RNA silencing
Sujets:UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-1 Agronomie, agroalimentaire, agriculture
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 580 Plantes. Botanique > 581 Sujets particuliers de la biologie végétale > 581.3 Génétique et évolution
Classification Thèses Unistra > Sciences, technologies > Sciences de la nature et mathématiques > 580 Plantes. Botanique > 581 Sujets particuliers de la biologie végétale > 581.3 Génétique et évolution

CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 579 Micro-organismes, champignons, algues > 579.2 Virus
Classification Thèses Unistra > Santé > Sciences de la vie, biologie, biochimie > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 579 Micro-organismes, champignons, algues > 579.2 Virus

UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-16 Sciences de la vie et de la santé, psychologie
Code ID:2064
Déposé le :08 Mars 2011

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement