Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

L'Aubier, la J.O.C. et la J.O.C.F. dans le diocèse de Besançon, 1927-1978.

DIVO, Jean (2009) L'Aubier, la J.O.C. et la J.O.C.F. dans le diocèse de Besançon, 1927-1978. Thèses de doctorat, Université de Strasbourg.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Utilisateurs enregistrés uniquement - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
7471 Kb
PDF - Utilisateurs enregistrés uniquement - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
15974 Kb

Résumé

La Jeunesse Ouvrière Chrétienne (J.O.C.) est fondée dans le diocèse de Besançon en 1927-1928. À l’époque, les enfants des milieux populaires entrent à l’usine ou à l’atelier à la fin de la scolarité obligatoire, 13 ans. La situation de ces jeunes salariés, leur éloignement progressif de l’Eglise préoccupent certains prêtres dont G. Béjot, vicaire à Belfort. Les actions jocistes visent à améliorer les conditions de travail et de vie de ces jeunes. Pendant la guerre, malgré l’interdiction de l’occupant, la J.O.C. se maintient, résistant à la tentative de Vichy de créer une jeunesse unique, à la nazification des esprits en France ou en Allemagne au temps du S.T.O. Par la suite, la J.O.C. soutient apprentis et jeunes travailleurs; proche des syndicats, elle glisse, en fin de période, vers un soutien aux partis de gauche. La méthode du voir, juger, agir conduit à l’action, car, au cours du cercle d’études où l’on dépouille les enquêtes, l’observation de la réalité du quotidien confronté à l’Evangile aiguise le regard. Elle mène à un approfondissement spirituel et à l’engagement syndical, associatif ou politique. C’est à Besançon qu’est inauguré le passage de la révision d’influence à la révision de vie. Un jociste donne la chiquenaude initiale, mais l’influence de la philosophie blondélienne de l’immanence parmi le jeune clergé et des professeurs du grand séminaire permet à G. Béjot de construire une spiritualité jociste plus réceptive aux «richesses de la masse», c'est-à-dire aux ressources profondes du peuple. Les réunions d’aumôniers permettent à G. Béjot de diffuser la nouvelle méthode qui gagne les autres mouvements d’Action catholique, y compris ceux pour adultes.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Discipline de la thèse / mémoire / rapport :Théologie catholique
Mots-clés libres:J.O.C. ; jeunes salariés ; action catholique ; catholicisme social ; orientation professionnelle ; congés payés ; révision de vie ; syndicats ; Béjot ; Besançon ; S.T.O. service du travail obligatoire ; formation intégrale
Sujets:UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-33 Théologie
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 200 Religion > 260 Théologie chrétienne et société, ecclésiologie > 261 L'Église et la société. Théologie sociale. Relations entre religions
Classification Thèses Unistra > Sciences humaines et sociales > Sciences religieuses > 260 Théologie chrétienne et société, ecclésiologie > 261 L'Église et la société. Théologie sociale. Relations entre religions

UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-6 Théologie
Code ID:2102
Déposé le :01 Avril 2011

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement