Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Les bases neurophysiologiques de la perception audiovisuelle syllabique : étude simultanée en Imagerie par Résonance Magnétique fonctionnelle et en électroencéphalographie (IRMf/EEG).

DUBOIS, Cyril Michel Robert (2009) Les bases neurophysiologiques de la perception audiovisuelle syllabique : étude simultanée en Imagerie par Résonance Magnétique fonctionnelle et en électroencéphalographie (IRMf/EEG). Thèses de doctorat, Université de Strasbourg.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
4892 Kb

Résumé

L’intelligibilité de la parole est améliorée par l’apport des visèmes (contrepartie visuelle des phonèmes), dans un environnement bruyant (Sumby & Pollack, 1954), ce qui nous indique un effet facilitateur sur l’accès au lexique mental. Selon Massaro (1990), l’influence d’une source est maximale si une autre est ambiguë. Pourtant dans l’effet «McGurk» (McGurk & MacDonald, 1976), les deux sources, audible et visible sont équipotentes. Le résultat est bien une perturbation, puisque la «cible» a été mal interprétée. Certains chercheurs ont montré que l’effet McGurk pouvait avoir lieu sur des mots et même sur des phrases. Cela corrobore l’idée que l’intégration de la source visuelle est précoce et prélexicale, mais aussi sujette à l’influence d’effet top-down. Nous avons mené une étude anatomo-fonctionnelle simultanée en IRMf/EEG, en utilisant une tâche de discrimination à choix forcé, portant sur des syllabes consonne-voyelle, selon deux modalités perceptives : audiovisuelle animée et audiovisuelle fixe, afin de pouvoir observer les bases neurophysiologiques de la perception audiovisuelle syllabique. La tâche de discrimination portait sur des paires syllabiques s’opposant sur les trois traits suivants : la labialité vocalique, le lieu d’articulation et le voisement consonantiques. Les résultats de la discrimination syllabique indiquent un recrutement bilatéral du cortex auditif primaire pour les deux modalités perceptives. De plus, le gyrus fusiforme et l’aire MT/V5 (dans le cortex occipital) sont activés en modalité audiovisuelle animée. Les potentiels évoqués montrent des variations significatives autour de 150 et de 250 millisecondes.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Discipline de la thèse / mémoire / rapport :Sciences du langage, linguistique, phonétique et informatique.
Mots-clés libres:neurophysiologie ; neurophonétique ; parole ; perception audiovisuelle ; visèmes ; syllabes ; IRMf ; EEG
Sujets:UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-5 Santé, industrie du médicament, cosmétique
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 600 Technologie (sciences appliquées) > 610 Médecine et santé > 612 Physiologie humaine > 612.8 Neurophysiologie et physiologie sensorielle
Classification Thèses Unistra > Santé > Médecine et odontologie > 610 Médecine et santé > 612 Physiologie humaine > 612.8 Neurophysiologie et physiologie sensorielle

UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-1 Lettres, langues, sciences du langage
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 400 Langues > 410 Linguistique générale > 414 Phonologie et phonétique
Classification Thèses Unistra > Arts, lettres, langues > Langues, sciences du langage, linguistique > 410 Linguistique générale > 414 Phonologie et phonétique
Code ID:2103
Déposé le :01 Avril 2011

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement