Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Apport de la gravimétrie à l’étude de l’orogenèse taïwanaise

MOUYEN, Maxime (2011) Apport de la gravimétrie à l’étude de l’orogenèse taïwanaise. Thèses de doctorat, Université de Strasbourg.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
42390 Kb

Résumé

L’étude des variations temporelles de pesanteur suscite un intérêt croissant en raison de l’amélioration de la précision des gravimètres et des ses nombreuses applications en géosciences. L’exploitation de cette méthode dans le domaine des études tectoniques, en particulier des processus d’orogenèse, trouve sa justification dans les transferts de masses et les déformations qui caractérisent la formation des chaînes de montagnes. Nous nous sommes intéressés aux variations temporelles de pesanteur qui existent à Taïwan, à partir de mesures de gravimétrie absolue et relative dans le sud de cette île. L’orogenèse taïwanaise, entretenue par la convergence rapide de la plaque de la mer des Philippines vers la plaque Eurasie, est en effet le siège de nombreux transferts de masses et de déformations importantes. Après avoir détaillé l’acquisition et le traitement des mesures gravimétriques que nous utilisons, nous constatons l’existence de variations temporelles significatives de la pesanteur à Taïwan, atteignant parfois plusieurs dizaines de microgals (un microgal vaut un cent-millionième de mètre par seconde carré). Nous considérons que trois phénomènes sont responsables de l’essentiel des variations de pesanteur mesurées : les mouvements verticaux du sol, l’hydrologie locale et les forts taux de sédimentation et d’érosion qui surviennent `a la suite de typhons. Leur séparation se fait à l’aide de données complémentaires issues d’autres méthodes (GPS, pluviométrie, observations de terrain). Nous montrons l’influence des mouvements verticaux du sol sur nos mesures, dans l’est et l’ouest de l’île, mais sans pouvoir conclure sur les redistributions de masses profondes qui les accompagnent, du fait de séries temporelles encore trop courtes. Nous relevons également l’utilité des mesures de pluviométrie pour expliquer les variations de pesanteur observées. Cependant leur valorisation rigoureuse dans l’étude du signal gravimétrique nécessite plus d’une campagne par an. Enfin nous identifions les transferts de masses, par érosion ou sédimentation, qui surviennent dans la chaîne centrale de Taïwan lors du passage de typhons. Nous estimons les auteurs de matériaux déposés ou érodés et proposons des améliorations d’acquisition pour mieux quantifier les volumes mobilisés.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Discipline de la thèse / mémoire / rapport :Sciences de la Terre et de l'univers. Géophysique
Mots-clés libres:géophysique ; gravimétrie ; Taïwan ; tectonique ; hydrologie ; glissement de terrains ; séisme ; typhon
Sujets:UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-34 Autres
UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-15 Sciences de la terre et de l’univers, environnement
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 550 Sciences de la Terre > 551 Géologie, hydrologie, météorologie > 551.8 Géologie structurale. Tectonique
Classification Thèses Unistra > Sciences, technologies > Sciences de la nature et mathématiques > 550 Sciences de la Terre > 551 Géologie, hydrologie, météorologie > 551.8 Géologie structurale. Tectonique
Code ID:2237
Déposé le :12 Octobre 2011

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement