Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

L'Eglise institution face à l'individualisation du croire : théologie et droit de l'Eglise aux prises avec le paysage religieux

KARANGWA, Jean-Marie Vianney (2011) L'Eglise institution face à l'individualisation du croire : théologie et droit de l'Eglise aux prises avec le paysage religieux. Thèses de doctorat, Université de Strasbourg.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Utilisateurs enregistrés uniquement - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
7304 Kb

Résumé

Le choix de la bipolarité « institution Église et individualisation du croire » se justifie par la recherche scientifique avec l’option de droit canonique. Il s’agit d’une démarche pluridisciplinaire promue par les chercheurs en droit ecclésial. La problématique éclaire les questions sur l’appartenance à deux sociétés, civile et ecclésiale. La première partie, avec un regard socio-théologique, cherche à caractériser individualisation et fait religieux. Elle veut montrer les enjeux du caractère antinomique de ces deux thèmes et comment sortir de la contradiction. Au travers des sections se dégagent les grands traits concrets du fait religieux, lequel cherche à répondre en s’appuyant sur un discours ecclésiologique. Notre approche est phénoménologique et théologique; s’y glisse l’individualisation du croire. La deuxième partie s’ouvre à la normativité du droit : dans quelle mesure le Magistère élabore des stratégies de la gestion de l’institution? La réflexion doctrinale de l’Église l’a conduite à rédiger un code, en tenant compte de l’idée de séparation « Église-État », ou du pluralisme religieux. Le diagnostic est patent : l’ecclesia décline vers l’individualisation, et cette dernière tend à la laïcisation, voire la déchristianisation. L’étude le montre : l’appartenance est nécessaire, tant à l’Église qu’à la société, et elle passe par la reconnaissance des instances sociétales et ecclésiales, s’inscrivant dans l’optique canonique et normative. Quelle perspective pour cette double appartenance? Est-elle envisageable? Quoi qu’il en soit de la complexité des questions soulevées (théologiques, dogmatiques, sociologiques et canoniques), la gestion de cette double appartenance doit être le fait du croyant aujourd’hui.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Discipline de la thèse / mémoire / rapport :Droit canonique
Mots-clés libres:Eglise ; institution ; droit canonique ; ecclésiologie ; individualisation ; théologie ; croire ; paysage religieux
Sujets:UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-3 Droit, administration publique, propriété intellectuelle et industrielle
CL Classification > DROIT Classification spécifique Unistra > DROIT.03 Droit canonique
Classification Thèses Unistra > Droit, économie, gestion et science politique > Sciences juridique et politique > DROIT Classification spécifique Unistra > DROIT.03 Droit canonique
Classification Thèses Unistra > Droit, économie, gestion et science politique > Sciences juridique et politique > 340 Droit > DROIT Classification spécifique Unistra > DROIT.03 Droit canonique

UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-33 Théologie
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 200 Religion > 260 Théologie chrétienne et société, ecclésiologie > 262 Ecclésiologie > 262.9 Droit et discipline ecclésiastiques. Encycliques, bulles. Droit canon
Classification Thèses Unistra > Sciences humaines et sociales > Sciences religieuses > 260 Théologie chrétienne et société, ecclésiologie > 262 Ecclésiologie > 262.9 Droit et discipline ecclésiastiques. Encycliques, bulles. Droit canon
Code ID:2245
Déposé le :17 Octobre 2011

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement