Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Approche translationnelle de la neuromyélite optique : du phénotype au handicap

COLLONGUES, Nicolas (2011) Approche translationnelle de la neuromyélite optique : du phénotype au handicap. Thèses de doctorat, Université de Strasbourg.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
22587 Kb

Résumé

Les pathologies inflammatoires touchant le nerf optique et la moelle épinière sont dominées par deux entités : la sclérose en plaques (SEP) optico-médullaire et la neuromyélite optique (NMO), pathologie dans laquelle l’anticorps anti-aquaporine-4 (AQP4) est retrouvé de façon spécifique. Dans l’optique de mieux différencier ces deux pathologies, nous avons développé deux approches complémentaires : 1. La caractérisation d’une cohorte nationale de patients atteints de NMO ou ayant une forme monofocale (névrite optique ou myélite isolée) avec anticorps anti-AQP4, 2. La caractérisation d’un modèle animal de rat Brown Norway femelle immunisé avec de la myelin oligodendrocyte glycoprotein (MOG)1-116 recombinante soluble de rat. Chez les patients NMO, nous avons montré de nombreuses différences avec la SEP. L’anticorps anti-AQP4 était retrouvé dans 54% des cas, mais ne constituait pas un facteur indépendant prédictif du handicap. En revanche, il conférait aux patients avec une forme monofocale un handicap de type NMO. Le modèle animal a développé un phénotype NMO. Nous avons montré une diminution précoce des marquages de l’AQP4 dans les nerfs optiques alors que dans la moelle épinière était observée une gliose astrocytaire progressive caractérisée par une augmentation de son expression. Aucun de ces animaux n’a développé d’anticorps anti-AQP4. Le score de handicap était corrélé à la présence de démyélinisation et d’inflammation au sein des lésions mais pas aux modifications d’expression de l’AQP4. Notre travail montre la complexité des mécanismes impliqués dans le phénotype optico-médullaire des pathologies démyélinisantes du SNC. La présence de l’anticorps anti-AQP4 est un marqueur de la NMO mais ne semble pas conférer aux patients de spécificité clinique ou pronostique.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Discipline de la thèse / mémoire / rapport :Sciences du vivant. Neurosciences
Mots-clés libres:neuromyélite optique ; sclérose en plaques optico-médullaire ; aquaporine-4 ; MOG ; Brown Norway
Sujets:CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 572 Biochimie > 572.8 Génétique biochimique
Classification Thèses Unistra > Santé > Sciences de la vie, biologie, biochimie > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 572 Biochimie > 572.8 Génétique biochimique

UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-5 Santé, industrie du médicament, cosmétique
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 600 Technologie (sciences appliquées) > 610 Médecine et santé > 616 Maladies > 616.8 Maladies du système nerveux. Neurologie. Troubles psychiques
Classification Thèses Unistra > Santé > Médecine et odontologie > 610 Médecine et santé > 616 Maladies > 616.8 Maladies du système nerveux. Neurologie. Troubles psychiques

UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-16 Sciences de la vie et de la santé, psychologie
Code ID:2260
Déposé le :26 Octobre 2011

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement