Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

La dimérisation de l'ARN génomique du virus de l'immunodéficience humaine de type 1 (HIV-1) : rôle dans l'encapsidation sélective et l'épissage.

SINCK, Lucile Catherine Stéphanie (2010) La dimérisation de l'ARN génomique du virus de l'immunodéficience humaine de type 1 (HIV-1) : rôle dans l'encapsidation sélective et l'épissage. Thèses de doctorat, Université de Strasbourg.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
21448 Kb

Résumé

La nature diploïde du génome viral est une caractéristique spécifique et conservée à l’ensemble des rétrovirus, mettant en évidence le rôle crucial de la dimérisation dans le cycle réplicatif. Par ailleurs, les domaines de dimérisation et d’encapsidation, situés à l’extrémité 5’UTR de l’ARNg, se superposent et des mutations à l’origine de défauts de dimérisation réduisent l’efficacité d’encapsidation de l’ARNg, suggérant que la dimérisation serait impliquée dans le processus de sélection du génome viral. Or, le site d’initiation de la dimérisation (DIS) est présent sur tous les ARN viraux (génomique et épissés) et pourrait ainsi favoriser l’encapsidation des ARN épissés sous forme d’hétérodimères avec l’ARNg. En analysant la capacité de dimérisation des ARN viraux, nous avons montré qu’in vitro les ARN épissés sont capables d’homodimériser et d’hétérodimériser avec l’ARNg par l’intermédiaire du DIS. Cependant, à l’inverse de l’ARNg, bien que le DIS des ARN épissés soit fonctionnel in vitro, il ne favorise pas leur encapsidation et ceux-ci sont largement exclus des particules virales, suggérant l’existence d’un système de discrimination des ARN conduisant à la sélection spécifique de l’ARNg. La localisation du DIS à proximité du site majeur d’épissage nous a alors conduit à analyser le lien possible entre la dimérisation et l’épissage des ARN viraux, qui pourrait moduler le processus de sélection de l’ARNg. Nous avons montré que le DIS et/ou la dimérisation régulent négativement l’épissage et positivement l’encapsidation. Ainsi les mécanismes de dimérisation et d’épissage pourraient entrer en compétition et favoriser l’encapsidation sélective de l’ARNg.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Discipline de la thèse / mémoire / rapport :Sciences du vivant. Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie
Mots-clés libres:rétrovirus ; VIH ; ARN ; DIS ; dimérisation ; sélection ; encapsidation ; épissage
Sujets:CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 572 Biochimie > 572.8 Génétique biochimique
Classification Thèses Unistra > Santé > Sciences de la vie, biologie, biochimie > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 572 Biochimie > 572.8 Génétique biochimique

UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-5 Santé, industrie du médicament, cosmétique
UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-16 Sciences de la vie et de la santé, psychologie
Code ID:2280
Déposé le :24 Novembre 2011

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement