Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Synthèse et étude de molécules interagissant spécifiquement avec le site de dimérisation de l'ARN génomique du VIH-1

ALIX, Aurélien (2009) Synthèse et étude de molécules interagissant spécifiquement avec le site de dimérisation de l'ARN génomique du VIH-1. Thèses de doctorat, Université de Strasbourg.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Utilisateurs enregistrés uniquement - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
14544 Kb

Résumé

Comme chez la plupart des rétrovirus, le génome du VIH-1 se compose d'un homodimère d’ARN simples brins. La dimérisation de l'ARN génomique est une étape clé pour l'infectivité virale. Elle est initiée par une séquence en forme de tige-boucle auto-complémentaire, nommée " site d’initiation à la dimérisation " (DIS). La résolution de structures cristallographiques du complexe DIS-DIS en interaction avec divers aminoglycosides a conduit à la conception de molécules pouvant se fixer sur cette nouvelle cible thérapeutique : des composés dimérique dérivés de la néamine reliés par un bras espaceur fixé sur l'amine en position 1 des motifs néamine. Pour préparer ces substances, il a été nécessaire de mettre en place une séquence de protections sélectives des fonctions de la néamine pour obtenir uniquement l'amine en position 1 libre. Ensuite, cette amine a été mise en réaction avec différents bras espaceurs afin de former des dimères. Plusieurs composés ayant des bras espaceurs de différentes longueurs et de différentes nature ont été synthétisés puis déprotégés afin d'évaluer leur activité biologique sur le DIS. In vitro, les dimères obtenus se fixent effectivement au DIS et ils possèdent également une activité ex vivo prometteuse. Parallèlement à ces travaux, un nouveau type de catalyseur hétérogène a été développé. En utilisant les propriétés d'échanges d'ions des zéolithes, celles-ci ont été modifiées par insertion d'ions cuivreux dans leurs cavités. Ces zéolithes dopées au cuivre (I) se sont avérés être des catalyseurs très efficaces de la réaction de "Click" mais aussi de la réaction d'homocouplage d'alcynes terminaux.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Mots-clés libres:VIH ; aminoglycosides ; néamine ; click chemistry ; zéolithes ; cuivre
Sujets:UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-5 Santé, industrie du médicament, cosmétique
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 540 Chimie, minéralogie, cristallographie > 547 Chimie organique > 547.2 Synthèse et réactions
Classification Thèses Unistra > Sciences, technologies > Sciences de la nature et mathématiques > 540 Chimie, minéralogie, cristallographie > 547 Chimie organique > 547.2 Synthèse et réactions

UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-20 Physique, chimie, matériaux
Code ID:2305
Déposé le :27 Janvier 2012

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement