Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Prévention de la réinfection par le virus de l'hépatite C lors de la transplantation hépatique par l'utilisation d'anticorps monoclonaux anti-récepteur

FOFANA, Isabel (2010) Prévention de la réinfection par le virus de l'hépatite C lors de la transplantation hépatique par l'utilisation d'anticorps monoclonaux anti-récepteur. Thèses de doctorat, Université de Strasbourg.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
13446 Kb

Résumé

Le virus de l’hépatite C (VHC) représente un problème de santé publique majeur. Environ 170 millions de personnes sont infectées dans le monde, et plus de 70% développeront une infection chronique. Le traitement actuel qui associe l’interféron-αpégylé et la ribavirine ne permet de guérir que 50% des patients tous génotypes confondus. Les complications de l’hépatite C chronique, la cirrhose et le carcinome hépatocellulaire, représentent des indications majeures de transplantation hépatique (TH). Malheureusement la récurrence de l’infection par le VHC sur le greffon est systématique et évolue vers une cirrhose en moins de 5 ans chez une proportion importante de patients. A l’heure actuelle, il n’y a pas de moyen de prévention de la réinfection du greffon par le VHC. Une meilleure connaissance des phases précoces de la réinfection permettrait le développement de stratégies préventives de l’infection par le VHC. Durant ma thèse nous nous sommes intéressés aux mécanismes de la réinfection par le VHC au cours de la TH en nous focalisant sur l’étape de l’entrée virale dans l’hépatocyte. Nous avons montré pour la première fois qu’au cours de la TH, et contrairement aux variants non sélectionnés après la greffe, les variants du VHC sélectionnés après la greffe (qui réinfectent le greffon) entrent plus efficacement dans la cellule hôte et échappent à la neutralisation induite par les anticorps des sérums autologues collectés avant la greffe. Nous avons, par la suite, identifié les mutations impliquées dans l’entrée et l’échappement viral aux anticorps neutralisants. Ces mutations favorisent l’entrée virale en modulant la dépendance du VHC à un des facteurs d’entrée virale, le CD81. La protéine de jonction Claudine 1 (CLDN1) est un autre facteur d’entrée essentiel à l’infection par le VHC. Nous avons produit des anticorps monoclonaux anti-CLDN1 et montré que ces anticorps inhibent de manière spécifique tous les génotypes du VHC ainsi que les variants viraux résistants à la neutralisation par le sérum autologue lors de la TH. L’ensemble de ces résultats suggère que l’étape d’entrée du virus pourrait constituer une cible prometteuse pour le développement de stratégies préventives de la réinfection du greffon par le VHC.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Discipline de la thèse / mémoire / rapport :Sciences du vivant. Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie
Mots-clés libres:transplantation hépatique ; entrée virale ; échappement ; facteurs d’entrée de l’hôte
Sujets:CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 600 Technologie (sciences appliquées) > 610 Médecine et santé > 616 Maladies > 616.9 Autres maladies > 616.91 Maladies virales
Classification Thèses Unistra > Santé > Médecine et odontologie > 610 Médecine et santé > 616 Maladies > 616.9 Autres maladies > 616.91 Maladies virales

UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-5 Santé, industrie du médicament, cosmétique
UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-16 Sciences de la vie et de la santé, psychologie
Code ID:2313
Déposé le :06 Février 2012

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement