Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Jésus et la maladie dans l'Évangile de Jean. Contribution à l'étude d'une christologie johannique.

AHIWA, Assanvo Jacques (2011) Jésus et la maladie dans l'Évangile de Jean. Contribution à l'étude d'une christologie johannique. Thèses de doctorat, Université de Strasbourg.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Utilisateurs enregistrés uniquement - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
3231 Kb

Résumé

Les quatre Évangiles parlent abondamment du ministère de Jésus en faveur des malades dans des récits bien organisés. Ces récits sont toujours présentés, à juste titre, dans l'optique de la guérison. Mais dans le quatrième Évangile, le rédacteur semble orienter le lecteur à poser aussi la question sous l'angle de la maladie. Cet Évangile, en effet, a une manière particulière de mettre en relief la maladie. Sans en donner une approche doloriste, le rédacteur propose d'y réfléchir et de montrer comment elle peut être l'occasion pour l'oeuvre de Dieu de se manifester. Ainsi, la maladie de l'aveugle-né n'est pas à voir comme la conséquence d'un quelconque péché, mais plutôt comme une occasion pour que «les oeuvres de Dieu se manifestent en lui» (Jn 9,3). Pareillement, la maladie de Lazare ne conduit pas à la mort, mais elle est pour la gloire de Dieu et pour la glorification du fils de Dieu (11,4). Les quatre récits johanniques qui présentent Jésus en confrontation avec la maladie et le mal - à savoir, les guérisons du fils de l'officier royal (4,46-54), de l'infirme de Bethesda (5), de l'aveugle-né (9), et la résurrection de Lazare (11) - sont tous organisés suivant une stratégie narrative au service de la révélation de l'identité divine de Jésus. Notre étude essaie, à partir du rapport de Jésus à la maladie, de suivre les chemins tracés dans le récit par le narrateur, pour mener le lecteur pas à pas, jusqu'à la découverte du message théologique qu'il veut lui communiquer. Quelles implications christologiques, sotériologiques et eschatologiques peut-on en tirer?

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Discipline de la thèse / mémoire / rapport :Théologie catholique
Mots-clés libres:maladie ; guérison ; vie éternelle ; signes ; oeuvres ; foi ; christologie ; eschatologie
Sujets:UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-33 Théologie
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 200 Religion > 230 Théologie chrétienne > 234 Salut et grâce (sotériologie)
Classification Thèses Unistra > Sciences humaines et sociales > Sciences religieuses > 230 Théologie chrétienne > 234 Salut et grâce (sotériologie)

CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 200 Religion > 230 Théologie chrétienne > 232 Jésus-Christ et sa famille. Christologie
Classification Thèses Unistra > Sciences humaines et sociales > Sciences religieuses > 230 Théologie chrétienne > 232 Jésus-Christ et sa famille. Christologie

CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 200 Religion > 230 Théologie chrétienne > 236 Eschatologie
Classification Thèses Unistra > Sciences humaines et sociales > Sciences religieuses > 230 Théologie chrétienne > 236 Eschatologie

UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-6 Théologie
Code ID:2339
Déposé le :24 Février 2012

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement