Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Contribution structurale, pétrologique et géochronologique à la tectonique intracontinentale de la chaîne hercynienne d’Europe (Sudètes, Vosges)

SKRZYPEK, Etienne (2011) Contribution structurale, pétrologique et géochronologique à la tectonique intracontinentale de la chaîne hercynienne d’Europe (Sudètes, Vosges). Thèses de doctorat, Université de Strasbourg.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
122705 Kb

Résumé

La tectonique intracontinentale de la chaîne hercynienne d’Europe est explorée en combinant géologie structurale, pétrologie métamorphique et géochronologie. Cette approche est appliquée à l’étude de différents niveaux de la croûte orogénique dans deux témoins hercyniens : le dôme d’Orlica-Śnieżnik (Sudètes) et les Vosges (NE France). Au Dévonien, l’activité de subductions peut aboutir à l’ouverture de bassins d’arrière-arc, mais génère aussi un épaississement crustal. Dans les deux massifs, la croûte orogénique se forme alors par amalgamation de portions autochtones et allochtones. Au début du Carbonifère inférieur, des transferts verticaux de matière s’opèrent grâce à un plissement d’échelle crustale, et juxtaposent la croûte moyenne et inférieure. Ce phénomène est remplacé par un aplatissement localisé formant une discontinuité intra-orogénique dans la croûte moyenne. Cette discontinuité permet un découplage de la déformation entre croûte supérieure et inférieure, et sa réactivation en régime extensif favorise l’exhumation du système. A la fin du Carbonifère inférieur, l’exhumation est simultanément accommodée par un amincissement ductile au cœur de l’orogène et par des détachements développés vers les bordures de la chaîne. L’évolution des Sudètes paraît contrôlée par la fermeture du bassin saxothuringien. A l’inverse, le socle vosgien enregistre l’influence des subductions quasi-orthogonales du bassin saxothuringien et de l’océan Paléotéthys, avant de subir les effets de la fermeture du système rhénohercynien. Les processus reconnus dans ce travail suggèrent finalement que le caractère de la tectonique intracontinentale n’a que peu varié au cours du Phanérozoïque.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Discipline de la thèse / mémoire / rapport :Géologie
Mots-clés libres:tectonique intracontinentale ; orogenèse hercynienne ; dôme d'Orlica-Śnieżnik ; Vosges ; géologie structurale ; pétrologie métamorphique ; géochronologie
Sujets:UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-15 Sciences de la terre et de l’univers, environnement
UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-14 Eau, environnement, aménagement, urbanisme
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 550 Sciences de la Terre > 554 Géologie de l'Europe
Classification Thèses Unistra > Sciences, technologies > Sciences de la nature et mathématiques > 550 Sciences de la Terre > 554 Géologie de l'Europe

CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 550 Sciences de la Terre > 551 Géologie, hydrologie, météorologie > 551.8 Géologie structurale. Tectonique
Classification Thèses Unistra > Sciences, technologies > Sciences de la nature et mathématiques > 550 Sciences de la Terre > 551 Géologie, hydrologie, météorologie > 551.8 Géologie structurale. Tectonique
Code ID:2382
Déposé le :03 Avril 2012

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement