Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Étude du processus de développement de l'autonomie au cours de la préparation d'une thèse : le cas d'étudiants en sciences humaines et sociales

FISCHER, Stéphanie (2011) Étude du processus de développement de l'autonomie au cours de la préparation d'une thèse : le cas d'étudiants en sciences humaines et sociales. Thèses de doctorat, Université de Strasbourg.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Utilisateurs enregistrés uniquement - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
824 Kb

Résumé

Finaliser une thèse de doctorat en sciences humaines et sociales représente un vrai défi pour les étudiants : les taux d'abandon avoisinent 60%. Nos lectures dans les domaines de l'apprentissage et de la réussite universitaire nous ont conduite à poser l'hypothèse forte que, pour mener à bien sa thèse, le doctorant doit nécessairement faire preuve d'une capacité d'autonomie, celle-ci se développe non dans l'isolement, mais en lien étroit avec le milieu universitaire et les autres et s'inscrit dans une affiliation institutionnelle et intellectuelle. Nous concevons l'autonomisation du doctorant autour de quatre axes : le rapport à l'action, aux normes, aux autres et au savoir. L'objectif général est de comprendre en quoi l'étude du processus de développement de l'autonomie des doctorants en sciences humaines et sociales peut apporter un éclairage sur leur persévérance et sur la réussite de leur projet doctoral. Nous avons analysé seize entretiens semi-dirigés en utilisant la méthode des études de cas et en croisant deux types d'analyses complémentaires, restituant la singularité de chaque cas et permettant une comparaison inter-cas. Cette recherche montre que le processus d'appropriation des normes de production du savoir par les doctorants varie en fonction de leur expérience et du sens qu'ils attribuent à ces normes. Pour mener leur projet doctoral, les doctorants mettent en place des stratégies de négociation, de distance et d'interdépendance. Ce travail ouvre des perspectives de recherche sur l'encadrement d'une thèse de doctorat, la co-formation dans un réseau de pairs et la pratique de l'écriture.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Mots-clés libres:doctorants ; sciences humaines et sociales ; université ; France ; projet de thèse ; autonomie ; abandon ; persévérance ; réussite ; sens ; stratégies
Sujets:UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-30 Enseignement, formation, éducation
UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-2 Education, formation des enseignants
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 300 Sciences sociales > 370 Éducation et enseignement > 378 Enseignement supérieur
Classification Thèses Unistra > Sciences humaines et sociales > Sciences de l'éducation > 370 Éducation et enseignement > 378 Enseignement supérieur
Code ID:2432
Déposé le :15 Mai 2012

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement