Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Les fentes labio-palatines à Madagascar : étude épidémiologique et impacts sur les dents

RAKOTOARISON, Richard Aurélien (2011) Les fentes labio-palatines à Madagascar : étude épidémiologique et impacts sur les dents. Thèses de doctorat, Université de Strasbourg.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
8559 Kb

Résumé

Les fentes labiopalatines ou fentes buccales sont des dysmorphoses affectant les palais primaire et secondaire. Leur étiologie est mal connue mais toute la littérature parle de facteurs génétiques, raciaux et environnementaux. Il s’agit de la première étude réalisée sur ce sujet à Madagascar. L’objectif principal a été d’étudier les fentes buccales à Madagascar et de comparer les résultats aux données de la littérature. L’étude est divisée en deux grandes parties. La première, est une étude épidémiologique rétrospective sur dix ans de naissances de 1988 à 2007 dans les dix plus importants Centres Hospitaliers des six provinces de Madagascar et à Antsirabe. La seconde est une étude clinique de cas observés en trois ans, de 2007 à 2009 dans le CHU d’Antananarivo. La prévalence de cette malformation à Madagascar est de 0,48‰. Par rapport à la race, cette valeur correspond aux études réalisées dans le monde. Elle est plus élevée sur les Hautes Terres où le nombre de population de teint plus clair est plus important que dans les régions côtières. Une particularité est observée dans la région du Vakinankaratra où cette prévalence est le double de celle des autres régions. Cela serait dû à l’existence de très hautes doses de radioactivité dans certaines zones de cette région. Contrairement aux données de la littérature, les fentes buccales prédominent chez le sujet de sexe féminin. Généralement, cette malformation est associée à des anomalies dentaires et des bases osseuses. Il n’y a pas de différence notable par rapport aux résultats publiés dans le monde. Les anomalies dentaires les plus rencontrées sont les malpositions suives des anomalies de formes et de structure, des retards d’éruption et des anomalies de nombre. Les dents antéro-supérieures du côté de la fente sont les plus affectées, notamment l’incisive latérale. Les corrections chirurgicales ralentissent la croissance sagittale du maxillaire. La chirurgie doit ainsi respecter un protocole bien défini associé à un traitement orthopédique et orthodontique. Des perspectives futures devraient être entreprises pour élargir l’enquête par région et par ethnie et pour confirmer la corrélation entre fentes labio-palatines et radioactivité.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Discipline de la thèse / mémoire / rapport :Odontologie. Chirurgie buccale
Mots-clés libres:fentes labiopalatines ; épidémiologie ; anomalies dentaires ; Madagascar
Sujets:UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-5 Santé, industrie du médicament, cosmétique
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 600 Technologie (sciences appliquées) > 610 Médecine et santé > 617 Chirurgie et sujets connexes > 617.6 Dentisterie. Stomatologie. Orthodontie
Classification Thèses Unistra > Santé > Médecine et odontologie > 610 Médecine et santé > 617 Chirurgie et sujets connexes > 617.6 Dentisterie. Stomatologie. Orthodontie

UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-16 Sciences de la vie et de la santé, psychologie
Code ID:2451
Déposé le :05 Juillet 2012

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement