Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

La laminine-511, acteur de l’inflammation et de la progression tumorale dans l’intestin?

SPENLE, Caroline (2010) La laminine-511, acteur de l’inflammation et de la progression tumorale dans l’intestin? Thèses de doctorat, Université de Strasbourg.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
13473 Kb

Résumé

La laminine-511 (α5β1y1, élément de la matrice extracellulaire, fait partie des molécules médiatrices des interactions épithélio-mésenchymateuses qui contrôlent le développement intestinal puis le renouvellement cellulaire dans l’organe mature. Une rupture de l’homéostasie de l’ensemble de ces mécanismes est centrale dans les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) qui, dans une certaine proportion, peuvent dégénérer en cancer colorectal. Ce travail de thèse a permis de démontrer que la chaîne α5 de laminine, caractéristique de la laminine-511, pouvait d’une part réguler l’expression de gènes cibles importants dans les fonctions biologiques majeures des cellules intestinales et d’autre part était capable de réprimer ou d’activer deux voies de signalisation, Wnt et PI3K/Akt, suivant le contexte physiologique. Dans le contexte pathologique particulier des MICI, j’ai pu définir la composition en laminines de la lame basale dans des segments pathologiques issus d’exérèses chirurgicales de côlons de patients atteints de maladie de Crohn ou de rectocolite hémorragique. De façon très intéressante, des glandes atypiques y ont été trouvées, délimitées par une lame basale enrichie en chaînes α1 et α5 de laminines et caractérisées par une accumulation nucléaire de la protéine p53, suppresseur de tumeur. J’ai pu définir, par des expériences in vitro, une chronologie d’activation montrant que la protéine p53 était capable de stimuler l’expression endogène de la chaîne α1 de laminine. J’ai également pu modéliser les résultats obtenus chez l’humain par des inductions chimiques d’inflammation et de tumorigenèse associée grâce à des modèles de souris transgéniques sur-exprimant soit la chaîne α1 soit la chaîne α5 dans l’épithélium intestinal, modèles établis par l’équipe. Les dérégulations des laminines qui ont été observées peuvent jouer un rôle important dans la rupture de l’épithélium, l’inflammation et les mécanismes de réparation qui leur sont inhérents ou dans la progression des MICI en cancer.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Mots-clés libres:lamine ; développement ; inflammation ; intestin
Sujets:CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 571 Physiologie et sujets voisins > 571.6 Biologie cellulaire
Classification Thèses Unistra > Santé > Sciences de la vie, biologie, biochimie > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 571 Physiologie et sujets voisins > 571.6 Biologie cellulaire

UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-5 Santé, industrie du médicament, cosmétique
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 600 Technologie (sciences appliquées) > 610 Médecine et santé > 616 Maladies > 616.9 Autres maladies > 616.99 Tumeurs et maladies diverses
Classification Thèses Unistra > Santé > Médecine et odontologie > 610 Médecine et santé > 616 Maladies > 616.9 Autres maladies > 616.99 Tumeurs et maladies diverses

UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-16 Sciences de la vie et de la santé, psychologie
Code ID:2505
Déposé le :22 Février 2013

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement