Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Médecine parallèles et cancer : analyse sociologique 1962-2006.

SCHRAUB, Simon (2007) Médecine parallèles et cancer : analyse sociologique 1962-2006. Thèses de doctorat, Université Marc Bloch.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
12191 Kb

Résumé

Près de 30% des malades cancéreux font appel aux médecines parallèles appelées également médecines complémentaires ou alternatives. Les motivations des malades et les raisons de cet engouement ont été analysées par l’auteur par 2 enquêtes réalisées à 15 ans d’intervalle et au travers d’une pratique de près de 45 ans de soins en cancérologie. Il s’agit pour quelques malades d’une recherche d’un bien-être physique et mental par un système médical autre. Bien souvent, le malade est mû par la volonté d’être actif vis-à-vis de sa maladie, surtout par son désir d’avoir une solution autre en cas d’échec ou de carence de la médecine classique. Il existe un décalage entre la démarche sociale en matière de soins de santé et la réponse de l’Institution médicale : si cette dernière est insuffisante (manque d’explication sur la maladie), cependant la confiance envers le médecin reste entière car la majorité des malades cancéreux vont chercher ces médecines vers un autre médecin et non vers un guérisseur. Le médecin prescripteur séduit par sa personnalité et son écoute. Le recours à Internet est faible en raison de l’âge avancé des patients, de leur crainte et de la surabondance de l’information sur la toile. La religion et l’aspect financier ne semblent pas influencer ce recours dans un sens ou un autre. L’auteur a noté une évolution dans le discours des promoteurs et prescripteurs de ces médecines parallèles. Ces dernières sont en France actuellement très peu proposées pour guérir le cancer (y compris celles qui l’étaient il y a 15 ans) mais pour remonter l’état général ou renforcer les défenses immunitaires et atténuer les effets secondaires des traitements. Le phénomène des médecines parallèles est présent dès qu’une maladie ne guérit pas à plus de 80% des cas. Ce fut le cas de la tuberculose, c’est actuellement ce que l’on observe pour le cancer et le sida.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Discipline de la thèse / mémoire / rapport :Sociologie
Mots-clés libres:cancer, médecine parallèle, médecine complémentaire, guerisseur,
Sujets:CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 600 Technologie (sciences appliquées) > 610 Médecine et santé
Classification Thèses Unistra > Santé > Médecine et odontologie > 610 Médecine et santé

UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-8 Psychologie, sociologie, démographie, ethnographie
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 300 Sciences sociales > 301 Sociologie et anthropologie
Classification Thèses Unistra > Sciences humaines et sociales > Sciences sociales, sociologie, anthropologie > 301-309 Sociologie et anthropologie. Différents sujets > 301 Sociologie et anthropologie
Code ID:551
Déposé le :21 Novembre 2007

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement