Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Les Romancières africaines à l'épreuve de l'invention de la femme‎ : essai d'analyse du nouveau discours romanesque africain au féminin (Calixte Beyale, Ken Bugul, Malika Mokeddem)‎

TCHOFFOGUEU, Emmanuel (2008) Les Romancières africaines à l'épreuve de l'invention de la femme‎ : essai d'analyse du nouveau discours romanesque africain au féminin (Calixte Beyale, Ken Bugul, Malika Mokeddem)‎. Thèses de doctorat, Université Marc Bloch.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Utilisateurs enregistrés uniquement - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
2192 Kb

Résumé

La thèse a pour objectif de montrer non seulement comment les romancières africaines des années 1980-1990 promeuvent l’image de la nouvelle femme africaine, en prolongeant les revendications féministes de leurs aînées, mais aussi et surtout de décrire le fonctionnement de leurs discours qui se caractérisent essentiellement par une esthétique de subversion des normes linguistiques. Cette transgression réduplique leur combat dans le but d’inventer la nouvelle Africaine, celle qui affronte les carcans de la tradition et s’ouvre à l’universalité. Le corpus est constitué des œuvres romanesques autobiographiques – pour la plupart – de trois écrivaines représentant deux macro-espaces géoculturels : l’Afrique subsaharienne avec C. Beyala et Ken Bugul ; le Maghreb avec Malika Mokeddem. L’étude cherche, en s’appuyant sur la linguistique du discours telle qu’amorcée par H. Weinrich et enrichie par J.-M. Adam, D. Maingueneau ou A. Viala, à montrer comment ces créatrices concilient problématique féminine et défi du développement de l’Afrique, de manière à contribuer efficacement à une nouvelle visibilité de la littérature africaine. Les lectures transversales révèlent ainsi un nouveau positionnement de la femme africaine incarnée dans l’espace de la création par la nouvelle écrivaine qui participe aux luttes sociopolitiques et culturelles, afin de se projeter dans un futur prometteur pour une société en mutation. L’hypothèse d’un dépassement de la lecture des œuvres de femmes comme l’expression monocorde de la condition féminine est vérifiée, et la thèse contribue notamment à la réhabilitation d’une littérature féminine mise à mal par une certaine critique limitée simplement aux aspects descriptifs et thématiques.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Discipline de la thèse / mémoire / rapport :Littérature française générale et comparée
Sujets:UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-1 Lettres, langues, sciences du langage
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 800 Histoire et critique littéraires, rhétorique > 809 Histoire, analyse, critique littéraires générales
Classification Thèses Unistra > Arts, lettres, langues > Littératures et civilisations > 801-809 Histoire et critique littéraires, rhétorique. Théorie > 809 Histoire, analyse, critique littéraires générales
Code ID:651
Déposé le :06 Juillet 2009

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement