Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

La hantise de la rhétorique ou la quête d’un langage « vrai » : problèmes et paradoxes autour de l’exigence de sincérité dans la poésie moderne

MANNING, Nicholas (2009) La hantise de la rhétorique ou la quête d’un langage « vrai » : problèmes et paradoxes autour de l’exigence de sincérité dans la poésie moderne. Thèses de doctorat, Université de Strasbourg.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Utilisateurs enregistrés uniquement - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
3333 Kb

Résumé

Cette étude propose une relecture et une réévaluation intégrales du critère de la sincérité dans les poétiques européenne et américaine modernes. En explorant les dangers sociologiques, les apories esthétiques et les incohérences historiographiques des visions traditionnelles du sincère, nous affirmons que celles-ci perpétuent le mythe de la non-rhétoricité du langage poétique, et la transparence communicative du poème. Au mépris du fait qu’elle est inéluctablement un « produit » du langage, la sincérité « expressive » traditionnelle prétend échapper à la dénomination et à la domination langagières. Lire la sincérité poétique à travers les révolutions rhétoriques modernes, c’est donc enlever au sincère son statut transcendant et « extra-littéraire ». C’est affirmer que toute théorie ou praxis se servant de la notion, loin de viser le « dépassement » du langage, constitue au contraire une des réflexions les plus proprement langagières que l’on puisse imaginer. Quoique nous restions convaincus de la nécessité de ce projet initial de destruction de l’ancienne catégorie, nous suggérerons que les définitions habituelles de la sincérité en poésie ne correspondent pas aux usages extraordinairement complexes que les poètes modernes font de cette notion. Rejeter les modèles antérieurs réducteurs vise donc à montrer que la sincérité poétique constitue elle aussi une technique langagière, qui s’inscrit non seulement dans le catalogue possible des procédures esthétiques, mais qui va jusqu’à constituer une véritable figure rhétorique.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Discipline de la thèse / mémoire / rapport :Littérature générale et comparée
Mots-clés libres:sincérité ; rhétorique ; poésie ; littérature ; valeur ; vérité ; mensonge ; modernité ; lyrisme ; éthique ; communication ; New Criticism ; Paul Celan ; Wystan Hugh Auden ; Philippe Jaccottet ; Louis Zukofsky ; Yves Bonnefoy
Sujets:CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 800 Histoire et critique littéraires, rhétorique > 808 Rhétorique et recueils appartenant à plusieurs littératures
Classification Thèses Unistra > Arts, lettres, langues > Littératures et civilisations > 801-809 Histoire et critique littéraires, rhétorique. Théorie > 808 Rhétorique et recueils appartenant à plusieurs littératures

UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-1 Lettres, langues, sciences du langage
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 800 Histoire et critique littéraires, rhétorique > 809 Histoire, analyse, critique littéraires générales > 809.1 Poésie
Classification Thèses Unistra > Arts, lettres, langues > Littératures et civilisations > 801-809 Histoire et critique littéraires, rhétorique. Théorie > 809 Histoire, analyse, critique littéraires générales > 809.1 Poésie
Code ID:681
Déposé le :18 Juin 2010

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement