Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Réactions émotionnelles et jugement social des personnes handicapées physiques : de la perception du handicap aux comportements d'embauche

ROHMER, Odile (2002) Réactions émotionnelles et jugement social des personnes handicapées physiques : de la perception du handicap aux comportements d'embauche. Thèses de doctorat, Université Louis Pasteur.

Plein texte disponible en tant que :

HTML
11 Kb
PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
1056 Kb

Résumé

L'objectif de cette thèse est l'étude des mécanismes socio-cognitifs, pouvant expliquer les conduites discriminatives à l'égard des personnes handicapées physiques. Il s'agit de montrer que la perception des personnes handicapées suscite des réactions émotionnelles négatives, qui pourraient directement provoquer une mise à distance de ces individus. un premier ensemble d'expérimentations met en évidence que les personnes handicapées se voient attribuer des caractéristiques psychologiques stables : une évaluation plutôt positive, mais des réactions affectives généralement négatives. Néanmoins, cette perception évolue en fonction de la familiarité du percevant avec des personnes handicapées. Dans le cas où cette familiarité repose sur des relations interindividuelles, les réactions émotionnelles négatives diminuent et le jugement est plus positif. Par contre, si la familiarité repose sur une connaissance de la déficience, alors celle-ci provoque des perceptions plus négatives. la nature des affects provoqués par l'image du handicap ainsi mis en évidence, l'objectif de la seconde série d'expérimentations est de les mettre en relation avec les conduites sociales. Il s'agit de comprendre les comportements des employeurs face aux travailleurs handicapés, en comparant leur niveau d'exigences selon qu'ils s'adressent à une population de valides ou de handicapés. Les résultats montrent que les exigences pour ces derniers sont particulièrement élevées lorsque le poste à pourvoir ne correspond pas au stéréotype des professions « accessibles » à la main d'oeuvre handicapée. Si il est difficile d'affirmer que les affects du percevant influencent le jugement et les conduites sociales dans un mouvement unidirectionnel, cette thèse propose néanmoins que la perception sociale des personnes handicapées repose sur des réactions affectives, provoquées par l'appréhension du handicap, et évolue en fonction de la nature des relations établies entre le percevant et des personnes handicapées.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Mots-clés libres:perception sociale, réactions émotionnelles, cognition, handicap
Sujets:CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 100 Philosophie, parapsychologie et occultisme, psychologie > 150 Psychologie, psychanalyse > 152 Perception sensorielle, mouvements, émotions, pulsions > 152.4 Emotions
Classification Thèses Unistra > Sciences humaines et sociales > Philosophie, psychologie > 150 Psychologie, psychanalyse > 152 Perception sensorielle, mouvements, émotions, pulsions > 152.4 Emotions

CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 300 Sciences sociales > 305 Groupes sociaux
Classification Thèses Unistra > Sciences humaines et sociales > Sciences sociales, sociologie, anthropologie > 301-309 Sociologie et anthropologie. Différents sujets > 305 Groupes sociaux

UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-21 Ressources humaines
UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-16 Sciences de la vie et de la santé, psychologie
Code ID:790
Déposé le :14 Mars 2005

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement