Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Caractérisation des récepteurs de l'hormone de mélano-concentration (MCH)

SCHLUMBERGER, Sophie (2002) Caractérisation des récepteurs de l'hormone de mélano-concentration (MCH). Thèses de doctorat, Université Louis Pasteur.

Plein texte disponible en tant que :

HTML
12 Kb
PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
6769 Kb

Résumé

L'hormone de mélano-concentration (MCH) a été isolée initialement chez les poissons téléostéens sous la forme d'un peptide de 17 acides aminés. Chez les mammifères c'est un puissant neuropeptide orexigénique produit par des neurones hypothalamiques régulant la prise alimentaire. En 1999 et 2001, deux récepteurs de la MCH furent découverts, MCH-R1 et -R2, ils sont couplés aux protéines G et exprimés dans le cerveau. Le but de cette thèse était d'identifier les sites de liaison ou les récepteurs pour la MCH dans différentes lignées cellulaires et tissus. Pour cela, des radioligands stables et efficaces (125I-[Phe13, Tyr19]-MCH, 125I-[DPhe13, Tyr19]-MCH et [125I]-MCH) ont été développés et utilisés. De nombreuses lignées et tissus ont été testés dont 5 lignées de neuroblastome humain et 2 lignées murines, des melanocytes primaires humains, des neurones embryonnaires hypothalamiques de rat, des coupes de cerveau de rat et des membranes de cerveau de porc. 125I-[Phe13, Tyr19]-MCH et 125I-[DPhe13, Tyr19]-MCH ont mis en évidence des sites de liaison dans le mélanome murin mais se sont révélés inadéquats pour trouver le MCH-R1 ou -R2. Nous avons alors effectué avec [125I]-MCH une étude de structure-activité du MCH-R1 avec 12 analogues de la MCH, l'étude fonctionnelle utilisant le FLIPR. Pour 9 analogues il y a eu une bonne corrélation entre les IC50s et les EC50s. Nous avons aussi testé par RT-PCR des lignées pour l'expression des MCH-R et nous en avons trouvé une exprimant le MCH-R1 et produisant de surcroit la MCH: la lignée de neuroblastome humain Kelly. En conclusion, ces études ont montré que les sous-types de récepteurs de la MCH exprimés par différentes lignées cellulaires reconnaissaient les ligands de façon différente et nécessitaient donc différents types de ligands pour les études de liaison. La lignée de neuroblastome humain Kelly semble être un modèle intéressant pour l'analyse de nouveaux ligands dérivés de la MCH car elle exprime le MCH-R de façon endogène. Melanin-concentrating hormone (MCH), initially isolated from teleost fish as a 17-amino acid peptide, is a potent orexigenic neuropeptide in mammals where it is produced by hypothalamic neurons and participates in the regulation of food intake. In 1999 and 2001, two receptor subtypes for MCH were discovered, MCH-R1 and -R2. They are coupled to G-proteins and are mainly expressed in the brain. The purpose of this thesis was to identify MCH binding sites or receptors in various cell lines and tissues. To this end, stable and potent MCH radioligands were developed and applied: 125I-[Phe13, Tyr19]-MCH, 125I-[DPhe13, Tyr19]-MCH, and [125I]-MCH. Many cell lines and tissues were screened, amongst which 5 human neuroblastoma cell lines, 2 murine neuroblastoma cell lines, human primary melanocytes, mouse brain tumour, rat embryonic hypothalamic cells, rat brain cryostat sections and porcine brain membranes. Even though 125I-[Phe13, Tyr19]-MCH and 125I-[DPhe13, Tyr19]-MCH revealed specific binding sites in mouse melanoma cells, they were not suitable to find MCH-R1 or -R2. We therefore used [125I]-MCH to perform a MCH-R1 structure-activity study with 12 MCH analogues, which was extended to a functional study using the FLIPR assay. For 9 analogues, there was a good correlation between IC50s and EC50s. We also screened different cell lines for MCH-R expression by RT-PCR and identified a promising MCH-R1-expressing cell line, which also produces MCH: Kelly human neuroblastoma cells. MCH binding sites could be visualised on 2-D gels following crosslinking with MCH radioligand. In conclusion, these studies demonstrated that MCH receptor subtypes expressed on different cell lines display different ligand recognition profiles and hence require different types of radioligand for binding analysis. The human Kelly cell line appears to be an interesting model for analysis of novel MCH ligands as it endogenously expresses MCH-R.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Mots-clés libres:Hormone de mélano-concentration (MCH) / Récepteur couplé aux protéines G (GPCR) / radioligand / étude de liaison.
Sujets:CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 571 Physiologie et sujets voisins > 571.7 Régulation biologique et sécrétions. Hormones
Classification Thèses Unistra > Santé > Sciences de la vie, biologie, biochimie > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 571 Physiologie et sujets voisins > 571.7 Régulation biologique et sécrétions. Hormones

UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-2 Bio-industries, biotechnologies
UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-16 Sciences de la vie et de la santé, psychologie
Code ID:793
Déposé le :10 Mai 2004

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement