Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Etude des mécanismes impliqués dans le déficit d'inhibition latente induit par la lésion du cortex entorhinal

SEILLIER, Alexandre (2004) Etude des mécanismes impliqués dans le déficit d'inhibition latente induit par la lésion du cortex entorhinal. Thèses de doctorat, Université Louis Pasteur.

Plein texte disponible en tant que :

HTML
2 Kb
PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
4232 Kb

Résumé

Ce travail a cherché à préciser les mécanismes par lesquels la lésion du cortex entorhinal (CE) pouvait supprimer l'inhibition latente (IL) chez le Rat. Dans un premier temps, nous avons montré, dans une situation de réponse émotionnelle conditionnée (REC), que l'IL dépendait à la fois de l'impact de la préexposition et de l'impact du conditionnement. Dans un deuxième temps nous nous sommes attachés à reproduire le déficit d'IL induit par la lésion du CE. Nos travaux ont permis de montrer que la lésion bilatérale (excitotoxique) du CE produit un déficit d'IL dans la situation de REC quand le conditionnement est fort, mais pas lorsqu'il est faible, et que cette même lésion n'affecte pas l'IL dans une situation d'aversion gustative conditionnée. Nous avons ensuite montré que la lésion du CE induit une facilitation de conditionnement, cette facilitation ne résultant pas d'une réactivité supérieure au stimulus inconditionnel (chocs électriques), ni d'une augmentation du niveau d'anxiété et/ou de stress. Nous avons également pu établir que la lésion du CE affectait le fonctionnement du système dopaminergique méso-accumbens, évalué par i) les mesures d'activité locomotrice induite par la nouveauté ou par la d-amphétamine, ii) la réponse génomique (expression du gène c-fos) induite par des composés antipsychotiques (halopéridol, olanzapine et clozapine) et par un antagoniste des récepteurs D3 à la dopamine, iii) mais pas par la mesure de préférence de place induite par la d-amphétamine, iv) ni par l'activité locomotrice induite par des ligands des récepteurs D3 à la dopamine. Enfin, une approche d'inactivation réversible (par l'utilisation de tétrodotoxine) a permis de montrer que l'intégrité fonctionnelle du CE était nécessaire lors de la phase de préexposition de l'IL. Dans leur ensemble, ces résultats suggèrent que la lésion du CE pourrait supprimer l'IL via une facilitation de conditionnement résultant vraisemblablement d'une activité dopaminergique méso-accumbens exacerbée. Ces résultats ne remettent cependant pas en question l'implication du CE dans l'IL, l'intégrité fonctionnelle de ce dernier étant requise lors de la phase de préexposition. The experiments presented herein aimed at clarifying the mechanisms involved in entorhinal cortex (EC)-induced deficit of latent inhibition (LI) in rats. First, we showed that, in a conditioned emotional response (CER) paradigm, LI is expressed under a balance between the impact of pre-exposure and conditioning. Second, we assessed the effects of bilateral excitotoxic EC lesions on LI and showed that EC lesions disrupted LI in a CER paradigm under condition of high, but not low, conditioning, and that these same lesions do not affect LI in a conditioned taste aversion paradigm. We then showed that EC lesions enhanced conditioning, this enhancement being not attributable to an increase of sensitivity to unconditioned stimulus (footshock), nor an increase in anxiety and/or stress. We also showed that EC lesions modify dopaminergic meso-accumbens functioning, as assessed by i) novelty- or amphetamine-induced locomotor activity, ii) c-fos expression induced by antipsychotic compounds (haloperidol, olanzapine and clozapine) and a D3-receptor antagonist, iii) but not by amphetamine-induced place preference, iv) nor by locomotor activity induced by D3 receptors ligands. Finally, using reversible inactivation of EC (by tetrodotoxin), we showed that EC is involved during the preexposure phase of LI. Taken together, these results suggest that the disruptive effect of EC lesions on LI may be consecutive to a lesion-induced increase of the impact of stimulus-reinforcer association, probably induced itself by an increased dopaminergic meso-accumbens activity. These results do not however question the involvement of EC in LI, the integrity of this brain area being necessary during the preexposure phase.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Mots-clés libres:Activité locomotrice, anxiété, aversion gustative conditionnée, c-fos, conditionnement, cortex entorhinal, dopamine, inactivation réversible, inhibition latente, lésions excitotoxiques, noyau accumbens, préférence de place, récepteurs D3 à la dopamine, réponse émotionnelle conditionnée, stress Anxiety, c-fos, conditioned emotional response, conditioned taste aversion, conditioning, dopamine, dopamine D3 receptors, entorhinal cortex, excitotoxic lesions, latent inhibition, locomotor activity, nucleus accumbens, place preference, reversible inactivation, stress
Sujets:CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 600 Technologie (sciences appliquées) > 610 Médecine et santé > 616 Maladies > 616.8 Maladies du système nerveux. Neurologie. Troubles psychiques
Classification Thèses Unistra > Santé > Médecine et odontologie > 610 Médecine et santé > 616 Maladies > 616.8 Maladies du système nerveux. Neurologie. Troubles psychiques

UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-5 Santé, industrie du médicament, cosmétique
UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-16 Sciences de la vie et de la santé, psychologie
Code ID:880
Déposé le :28 Janvier 2005

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement