Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Molécules de signalisation au cours du développement dentaire chez la souris : BMP-2, -4, FGF-4 et WNT10b et leurs récepteurs

NADIRI, Amal (2005) Molécules de signalisation au cours du développement dentaire chez la souris : BMP-2, -4, FGF-4 et WNT10b et leurs récepteurs. Thèses de doctorat, Université Louis Pasteur.

Plein texte disponible en tant que :

HTML
2 Kb
PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
6478 Kb

Résumé

Le développement dentaire implique une succession d’événements cellulaires : prolifération, apoptose et différenciation. Selon le cas, ces processus peuvent être stimulés par BMP-2, -4, FGF-4 et WNT10b. Les résultats présentés dans ce mémoire concernent trois points complémentaires : 1) Les BMPs agissant de façon dose-dépendante permettent d’induire des activités cellulaires différentes. En fonction du stade du développement et de leur participation à différentes activités cellulaires, nous avons mis en évidence de l’existence de plusieurs récepteurs de type I et II pour les BMPs, exprimés dans l'épithélium et/ou dans le mésenchyme. Au stade capuchon, à E14, BMPR-IB a été détecté dans l'épithélium contrairement à BMPR-II, ce qui suggère l'existence d'un autre récepteur de type II pour former un dimère fonctionnel. Toujours, dans l'épithélium, mais à E15, la distribution de BMP-4, BMPR-IA et -II, contrairement à celle de BMP-2, est restreinte à la partie interne du NEP, région où les apoptoses sont très nombreuses. La distribution temporo-spatiale de FGF-4 et WNT10b est en accord avec le rôle de ces deux molécules dans la prolifération des cellules épithéliales. 2) Le mésenchyme dentaire au stade capuchon contrôle non seulement la morphogenèse dentaire, mais restaure l’histogenèse épithéliale. Dans le cas de réassociations mésenchyme/cellules épithéliales ou cellules mésenchymateuses/cellules épithéliales, il demeure néanmoins certaines variations qualitatives dans la signalisation par WNT10b et FGF-4 au sein de l’organe de l’émail nouvellement formé. 3) L’apoptose est un phénomène important lors du développement. Nos résultats montrent l’existence d'une synergie entre FGF-4 et BMP-4 dans le contrôle de l’apoptose au cours du développement dentaire. Ces deux molécules sont nécessaires à l’expression de Msx2. Cette possibilité est renforcée par la co-distribution du dimère BMPR-IA/-II avec FGFR-1 et FGFR-2 au stade et dans les zones où l’apoptose est intense. Tooth development results from a set of complementary cellular events: proliferation, apoptosis and differentiation. Depending on cases, these processes could be experimentally stimulated by BMP-2, -4, FGF-4 and WNT10b. Three complementary points were investigated in this work: 1) BMPs may act in a dose dependent manner and thus induce or stimulate different cellular events. Depending on the developmental stage and their involvement in the control of different cellular activities, we documented the existence of several type I and type II BMP-receptors expressed in the epithelium and/or the mesenchyme. At the cap stage, at E14, BMPR-IB but not BMPR-II was detected in the epithelium, suggesting the existence of another type II receptor to form a functional dimer. Still in the epithelium but at E15, BMP-4, BMPR-IA and - II, but not BMP-2, were restricted to the internal part of the primary enamel knot, region where apoptosis is intense. The localization of FGF-4 and WNT10b supports the role of these two molecules in the epithelial proliferation. 2) At the cap stage, the dental mesenchyme controls tooth morphogenesis and can induce disorganized epithelial cells to restore a complete histogenesis. Nevertheless, in cell-tissue or cell-cell reassociations, qualitative variations in signaling were observed in the newly formed enamel organ. These concerned WNT10b and FGF-4. 3) Apoptosis plays a major role in development. Our results show synergistic effect of FGF-4 and BMP-4 in the control of apoptosis during tooth development. These two molecules are necessary for the expression of Msx2. This possibility is reinforced by the co-distribution of BMPR-IA/II dimer with FGFR-1 and FGFR-2 at stages and in areas where apoptosis is intense.

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Sujets:CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 500 Sciences de la nature et mathématiques > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 571 Physiologie et sujets voisins > 571.6 Biologie cellulaire
Classification Thèses Unistra > Santé > Sciences de la vie, biologie, biochimie > 570 Sciences de la vie. Biologie. Biochimie > 571 Physiologie et sujets voisins > 571.6 Biologie cellulaire

CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 600 Technologie (sciences appliquées) > 610 Médecine et santé > 617 Chirurgie et sujets connexes > 617.6 Dentisterie. Stomatologie. Orthodontie
Classification Thèses Unistra > Santé > Médecine et odontologie > 610 Médecine et santé > 617 Chirurgie et sujets connexes > 617.6 Dentisterie. Stomatologie. Orthodontie

UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-16 Sciences de la vie et de la santé, psychologie
UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-2 Bio-industries, biotechnologies
Code ID:976
Déposé le :09 Novembre 2005

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement