Logo de l'E.N.T. Alsace
Thèses électroniques Service Commun de la documentation
Logo de l'Université de Strasbourg
Thèses et Mémoire de l'Université de Strasbourg

Apprendre une langue en ligne dans une perspective actionnelle. Effets de l’interaction sociale

NISSEN, Elke (2003) Apprendre une langue en ligne dans une perspective actionnelle. Effets de l’interaction sociale. Thèses de doctorat, Université Louis Pasteur.

Plein texte disponible en tant que :

PDF - Un observateur de PDF est nécessaire, comme par exemple GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
3121 Kb

Résumé

La pratique de l’évaluation universitaire est aujourd’hui majoritairement individuelle, y compris dans les formations à distance (FAD) basées sur l’apprentissage en groupe restreint tutoré. C’est un type d’évaluation proposé également dans un dispositif de FAD en langues, Babbelnet, qui s’inscrit dans la perspective actionnelle en émergence actuellement dans la didactique des langues en Europe. L’hypothèse de recherche est triple. Elle consiste à dire que 1) ce dispositif est adéquat pour apprendre à réaliser une tâche universitaire en langue étrangère ; 2) grâce à l’interaction entre les étudiants, l’apprentissage en groupe restreint tutoré est supérieur à l’apprentissage individuel tutoré pour améliorer les compétences individuelles en lien avec ce type de tâche ; 3) le progrès effectué par les membres d’un groupe dépend cependant de la qualité de l’interaction dans le groupe. Nous menons deux observations contrôlées des personnes se formant par ce dispositif – soit en groupe tutoré, soit en individuel tutoré. L’analyse porte sur un pré- et un post-test, des tâches réalisées durant la phase d’apprentissage, des formulaires auto-administrés et une étude de l’interaction. Les observations ne confirment que partiellement les hypothèses : pendant la phase d’apprentissage, les groupes restreints évoluent différemment, et ce probablement en raison des phénomènes de leadership qui s’y développent. Les apprenants affichent de meilleures performances durant la phase d’apprentissage que lors des tests, mais leurs résultats entre le pré- et le post-test ne s’améliorent pas sensiblement. Une supériorité d’un apprentissage en groupe tutoré par rapport à un apprentissage individuel tutoré ne peut pas être démontrée, du moins pour la tâche et les contextes observés. Plus que la modalité d’apprentissage (en groupe vs. en individuel), le facteur déterminant pour l’apprentissage semble être la présence d’un tuteur. Students in Higher Education are usually assessed individually, even when they learn in small tutored groups in collaborative distance-learning set-ups. Babbelnet is one of such set-ups. It is an e-learning environment for second language acquisition (L2) and it is based on the European actionoriented approach fostered by the Council of Europe. One of its aims is to prepare students for the national certification (CLES) which is currently being introduced in French universities. This research intends to study the efficiency of the action-oriented approach in a collaborative set-up. Our hypotheses are 1) that the pedagogical scenario proposed by Babbelnet allows students to learn efficiently how to achieve specific academic tasks in L2 (e.g. a précis); 2) that the interaction between peers makes collaborative learning more efficient than individual learning; 3) that the quality of individual learning within a group nevertheless depends on the quality of the interaction taking place between group members. Two experimental studies compare two batches of students, one learning collaboratively within a tutored group and one learning individually with a tutor via the internet. Our study analyses student achievement in a pre-training test and a post-training test, two tasks accomplished during the training period, answers given to questionnaires, and social interaction. Our hypotheses can only partly be confirmed. During the training period, the quality of collaborative work varies greatly between groups, which is probably due to group leadership idiosyncrasies. In general, student performance in a collaborative set-up is better during the training period, but posttraining test results are not significantly higher than pre-training test results. This means that collaborative learning allows for better task performance but not for better acquisition than the individual set-up, at least with regard to the observed task and contexts. Learning outcomes seem to depend more on the presence of a tutor than on the learning set-up (collaborative vs. Individual learning).

Type d'EPrint:Thèse de doctorat
Discipline de la thèse / mémoire / rapport :Sciences de l'éducation
Mots-clés libres:Formation à distance, didactique des langues, perspective actionnelle, apprentissage en groupe tutoré, apprentissage individuel tutoré, évaluation, étude expérimentale e-learning, second language didactics, action-oriented approach, collaborative learning, individual tutored learning, assessment, experimental study
Sujets:UNERA Classification UNERA > ACT Domaine d'activité UNERA > ACT-34 Autres
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 300 Sciences sociales > 302 Interaction sociale
Classification Thèses Unistra > Sciences humaines et sociales > Sciences sociales, sociologie, anthropologie > 301-309 Sociologie et anthropologie. Différents sujets > 302 Interaction sociale

UNERA Classification UNERA > DISC Discipline UNERA > DISC-2 Education, formation des enseignants
CL Classification > DDC Dewey Decimal Classification > 300 Sciences sociales > 370 Éducation et enseignement > 374 Enseignement des adultes > 374.4 Enseignement à distance
Classification Thèses Unistra > Sciences humaines et sociales > Sciences de l'éducation > 370 Éducation et enseignement > 374 Enseignement des adultes > 374.4 Enseignement à distance
Code ID:979
Déposé le :12 Octobre 2005

Administrateurs de l'archive uniquement : éditer cet enregistrement